On me nomme Lizzie...

May 13, 2018

Chat'lut à vous tous. Je me nomme...Lizzie, en tout cas c'est comme ça que ma famille d'accueil m'a récemment baptisée car je n'avais pas de nom.

Je suis une petite minette errante et je crois que j'ai environ 8 ou 10 ans, difficile à dire, je n'avais pas vraiment la notion du temps lorsque je vivais dehors.

Pendant toutes ces années, j'ai vécu dans un petit village. Au tout début, c'est un vieux monsieur qui s'occupait de moi et de mes copains et copines...c'est à ce moment là que j'ai été stérilisée. Puis je me suis retrouvée à la rue, sans vraiment comprendre comment et pourquoi.

Toutes ces années ont été difficiles pour moi, même si je réussissais à trouver de la nourriture à droite et à gauche...mais rarement je mangeais à ma faim. L'hiver j'avais souvent froid, pourtant je trouvais des petits coins, dans les granges par exemple, où je pouvais me mettre à l'abri, mais j'aurais préféré être dans une maison, bien au chaud.

Cela aurait pu être ma vie encore longtemps, mais il y a une dizaine de jours, il m'est arrivé quelque chose de bien plus grave...et tout a basculé: je me baladais, comme tous les jours, dans les rues du village quand, soudainement, je me suis fait attaquer par un chien que je n'avais pas entendu.

Après c'est le trou noir...puis une douleur atroce. Je croyais mourir...Avec mes dernières forces j'ai pu me débattre et m'enfuir, m'enfuir très vite pour éviter le pire !

Les jours qui ont suivi cette attaque sont assez flous, je me souviens juste toutes ces douleurs que j'avais...c'était juste insupportable. Je n'arrivais plus à me nourrir, à marcher, j'avais envie de me laisser aller et de mourir.

Un humain du village a fini par me trouver, m'a emmenée dans sa maison pour me mettre à l'abri et appeler quelqu'un qui pourrait m'aider. C'est à ce moment là que j'ai été prise en charge par des bénévoles du Nid, des humains bienveillants, qui m'ont emmenée très vite dans un endroit appelé « clinique vétérinaire » où l'on m'a fait des tas d'examens et où on a pu me faire les premiers soins.

De ce que j'ai compris, j'ai des multiples morsures sur tout le flanc gauche...babine, joue, oreille, poumon, flanc arrière...et surtout ma patte avant que j'ai bien du mal à mobiliser.

On m'a nettoyé les plaies, fait des prises de sang et des piqûres...c'était pas marrant mais j'ai été très sage, je sentais qu'on me voulait du bien et j'avais le droit à plein de câlins...ça aussi m'a fait beaucoup de bien et m'a mise en confiance.

Après ça j'ai refait un peu de « voiture », vous savez, l'objet qui vous emmène très vite d'un endroit à l'autre. Là encore j'étais très sage, j'étais au chaud et je me sentais à l'abri du danger.

On m'a conduite dans une maison avec des humains très gentils qui avaient l'air d'être heureux de m'accueillir chez eux. On m'a installée dans une pièce, avec tout ce qu'il faut pour qu'un chat soit heureux : un lit (le plus important, c'est tellement confortable!), une litière, un arbre à chat et surtout de la nourriture à volonté et de l'eau fraîche. Le paradis je vous dis !

J'ai pas hésité longtemps avant de sortir et de découvrir ce nouveau lieu. La première chose que j'ai faite c'est de manger un tas de croquettes...mmmhhh, c'était trop bon et ça faisait du bien !

Puis j'ai voulu tester le confort du lit, un vrai nuage et en prime j'avais le droit à tout un tas de gratouilles à volonté...le bonheur je vous dis!

Seul petit bémol, les « médicaments » qu'on me force à prendre, ils sont vraiment pas bons du tout. Mais là encore, j'essaie d'être le plus sage possible, je ne voudrais pas retourner dans la rue, je suis trop bien là où je suis.

Tout aurait pu aller pour le mieux, mais hier (12/05) mon état s'est de nouveau dégradé. J'avais de nouveau tout le côté gauche du visage très enflé et chaud. J'étais très fatiguée et j'avais juste envie de dormir. Les gentils humains qui prennent soin de moi ont eu peur pour moi et m'ont de nouveau conduite chez le docminou. Là bas on m'a ponctionné la joue pour voir si c'était bien l'abcès qui se remplissait de nouveau...et bien oui, c'était bien ça...du coup le doc a préféré me garder afin de s'occuper de moi rapidement car j'avais aussi un peu de fièvre.

On m'a fait une injection et après ça, je ne me souviens de rien, j'ai fait un gros dodo. Lorsque je me suis réveillée, j'étais dans une cage, avec un truc en plastique autour du cou, ils appellent ça une « collerette » les humains. C'est pour éviter que je touche à mon abcès et au drain qu'ils m'ont mis.

J'ai pas passé une très bonne nuit chez le docminou, j'aurais vraiment préféré être dans ma famille d'accueil, au chaud sur mon lit avec les gentilles personnes qui me font plein de câlins. J'ai d'ailleurs pensé que je n'allais jamais les revoir...mais le lendemain matin on est venu me chercher, à mon plus grand soulagement!

J'étais vraiment ravie car j'avais pas très envie de rester plus longtemps ici, même s'ils ont bien pris soin de moi. Une fois rentrée dans mon nouveau « chez moi » temporaire, j'ai pu retrouver mes adorables humains et aussi mon lit, ma litière, mes gamelles...ouf, tout était inchangé ! J'en ai profité pour manger et faire aussi un pipi car j'avais pas fait depuis que j'étais allée chez le docminou. J'ai profité de tout plein de caresses et puis je me suis endormie car j'étais très fatiguée.

Voilà où j'en suis actuellement...je me sens déjà mieux depuis qu'on m'a mis le drain et qu'on a nettoyé l'abcès. Mais je crois que j'ai encore bien besoin d'une bonne période de convalescence.

Le vétérinaire voudrait bien que je prenne du poids car je pèse seulement 2 kilos et demi et c'est pas grand chose...même si je ne suis pas un grand chat.

Je pense que ça sera tout à fait possible car depuis que je suis dans ma famille d'accueil j'ai déjà pris 250 grammes ! Et je pense que si j'arrive à aller mieux, ça va aussi aller de ce côté là.

Malgré tout je suis drôlement traumatisée de ce qui m'est arrivé, qui ne le serait pas à ma place ? Mais dans mon malheur, j'ai eu aussi beaucoup de chance d'être sauvée et de pouvoir me remettre doucement de ce traumatisme.

Reste encore à voir si ma patte va se remettre ou si je garderai des séquelles...on en saura plus d'ici quelques semaines et je ne manquerai pas de vous tenir au courant de la suite.

Pour le moment je suis confortablement installée avec une bonne bouillotte bien chaude et un petit plaid bien douillet et je peux me reposer. J'avoue que dans mon sommeil je sursaute souvent, je fais des cauchemars et revis cette scène, encore et encore...mais j'espère que le temps pansera mes blessures psychologiques. D'ailleurs, je suis certaine que les gentils humains chez qui je suis m'aideront à surmonter tout cela.

Merci de m'avoir lue, je vous fais plein de léchouilles et vous dis à bientôt.

Lizzie

 

Tous ces soins ont un coût pour notre petite association et si vous souhaitez participer aux frais vétérinaires (actuels et à venir) de la petite Lizzie, n'hésitez pas à nous faire parvenir un don en mentionnant « SOINS LIZZIE » en cliquant ici

Nous vous remercions pour votre aide!

Le montant des frais actuels s'élève à: 164€

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Parce qu'on aime chat!

November 13, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents

November 13, 2019