Laissez-moi vous narrer l'histoire d'une minette...

September 19, 2018

Je m'appelle Louisiana et voici mon histoire:

Je n'ai pas toujours vécu dans la rue, contrairement à ce qu'on pourrait penser.

Il y a longtemps de ça, je ne sais plus combien de printemps exactement, mais je dirais au moins huit, je vivais encore au sein d'une famille d'humains. Il y avait des grands humains, appelés aussi "adultes" et des petits humains, appelés "enfants" (cette catégorie d'humains crie pas mal et bouge beaucoup contrairement aux grands). Jusque-là tout allait bien: je vivais une vie de chat simple et ordinaire...jusqu'au jour où ma famille d'humains est partie...pouf...comme ça, sans laisser d'adresse ou sans se préoccuper de mon devenir. 

 

C'est ainsi que je me suis retrouvée CDF (Chat sans Domicile Fixe).

J'avoue que ce soudain changement de vie, très radical, a été pour moi un vrai traumatisme. J'étais habituée à avoir à manger, à pouvoir me mettre à l'abri et au chaud dans mon chez moi et là...plus personne ne faisait attention à moi, j'étais seule et un peu perdue. 

Les années passant, je me suis fait une raison. J'avais pris mes petites habitudes de chat errant et dans le quartier où je vivais, certaines personnes me donnaient à manger. 

On va dire que je me suis accommodée à cette nouvelle vie...en même temps j'avais pas vraiment le choix! Je crois que les humains m'aimaient plutôt bien car contrairement à d'autres de mes congénères de la rue, j'étais affectueuse et gentille avec eux. Je cherchais leur compagnie, que je trouve assez agréable. 

 

Puis un jour pas comme les autres, j'ai commencé à avoir une gêne à l’œil...je ne sais pas vraiment d'où cela est venu, mais c'était très désagréable. J'avais beau me frotter l’œil avec la patte, y avait rien à faire, ça ne partait pas!

Les jours se sont écoulés et la gêne s'est peu à peu transformée en douleur. J'allais vers les humains en espérant que l'un d'eux fasse quelque chose, mais tous ont fini par me fuir...je ne sais pas vraiment pourquoi?! Je n'y étais pourtant pour rien...

Je ne peux pas vous dire combien de temps s'est passé avant qu'enfin quelqu'un prenne pitié de moi. Cette personne m'a emmenée dans un endroit pour que j'y sois à l'abri et on m'a mis des produits dans l’œil en espérant que cela me soulage. Mais il n'y avait rien à faire et entre-temps je n'y voyais plus rien de ce côté-là! 

Les douleurs étaient devenues insupportables...chaque jour qui passait, je me disais que je n'en tiendrais pas un de plus...

Puis je suis arrivée ici, au Nid, il y a de ça quelques dodos.

Complètement épuisée par cette souffrance, je n'avais plus vraiment goût à rien. Je sentais bien que les personnes autour de moi ne me voulaient pas de mal, mais j'étais à bout, comme résignée. 

 

 

 

Puis hier j'ai été conduite dans un endroit que l'on appelle "la clinique des minous". 

D'après ce qu'on m'a dit, c'est là où on soigne tous nos bobos, grands ou petits. 

J'avoue que j'avais drôlement peur d'y aller car je ne me souviens pas d'y être allée avant ça...mais au final, plus de peur que de mal...le doc était super doux avec moi, il a longuement regardé mon œil abîmé et vu ce qui a été dit, ce n'était pas bon signe pour moi: glaucome, ulcère et luxation ou subluxation du cristallin.

En gros, mon œil était fichu et il fallait agir rapidement afin que je puisse enfin être débarrassée de ces terribles douleurs. 

 

Je suis donc restée sur place et on m'a installée dans une chambre, petite mais très cosy.

Le docminou en a profité pour me faire encore d'autres examens, notamment pour vérifier si mes reins fonctionnent bien car il avait comme un doute...et il avait vu juste car c'est pas le cas: apparemment j'ai aussi une insuffisance rénale qui est chronique depuis un moment...et je ne le savais même pas!

Moi je vous le dis...c'est pas sympa de vieillir! 

 

Ce matin était donc le grand jour: le docminou m'a réveillée très tôt (alors que j'aurais bien voulu faire une bonne grasse mat') et il m'a fait une petite piqûre...après ça, plus rien, aucun souvenir de ce qui s'est passé...le trou noir complet! 

Lorsque je me suis réveillée, la première chose que j'ai sentie, c'est que je ne pouvais plus ouvrir mon œil...vous savez, celui qui me faisait si mal. Et pour cause, il n'était plus là et du coup la douleur non plus. Je ne ressentais enfin plus cette pression et cette terrible souffrance. Un vrai soulagement pour moi. Après, je ne vais pas vous mentir...c'est pas non plus le paradis. Je suis toute vaporeuse et ça me fait très bizarre de ne plus pouvoir ouvrir la paupière. Mais à vrai dire, je préfère ça à ce que j'avais avant! Pour rien au monde je voudrais faire marche arrière. 

 

A l'heure où je vous écris, ma papatte est reliée à un tube et je crois que c'est du liquide qui coule dans mon corps. Ils appellent ça une perfusion et c'est pour que mes reins ne souffrent pas trop de l'opération que j'ai dû subir. 

Je crois que je dois encore rester là pendant quelques jours pour être sûr que tout va bien. Après ça, je pourrai retourner au Nid. 

J'aimerais beaucoup enfin pouvoir défaire ma valise et m'installer un peu pour pouvoir reprendre une vie agréable. Je crois pouvoir dire que j'ai encore quelques belles années devant moi et celles-ci je compte bien en profiter! 

 

Après toutes ces années d'errance et toutes ces souffrances endurées, je crois que je le mérite bien, non?! 

Je crois bien que je vais devoir prendre des médicaments tout le reste de ma vie pour aider mes reins à fonctionner au mieux, mais cela ne me dérange pas, j'espère juste que le médoc en question est pas trop dégueu. Au pire je me boucherai les narines et hop...dans le gosier! 

 

Je suis drôlement reconnaissante de tout ce qu'on fait pour moi et je compte bien le rendre au centuple dès que j'en aurai l'occasion! Ils vont en avoir des câlins les humains au Nid!!

 

Pour le moment, mon histoire se poursuit ainsi...et si vous le souhaitez, je me ferai une joie de vous donner des petites nouvelles de ma part dès que je me sentirai un peu mieux. 

 

Cela m'a fait du bien de parler de tout ça, une vraie thérapie féline! Je vous remercie tous pour votre écoute et pour votre soutien...car oui, j'oubliais, mais tous ces soins ont bien entendu un coût et si vous souhaitez y participer, n'hésitez pas à le faire (en précisant que c'est pour "Louisiana") ici.

 

Léchouilles affectueuses à vous et à très bientôt,

Louisiana

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Parce qu'on aime chat!

November 13, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents

November 13, 2019