Le marquage urinaire...

October 17, 2018

Une grande majorité des propriétaires de chats ont déjà été confrontés à cette situation: le marquage urinaire.

C'est d'ailleurs une des raisons de nombreux abandons de chats! 

Pourtant, si nous observons bien nos petits compagnons à quatre pattes, nous pouvons aisément trouver la cause de ce comportement gênant et désagréable. 

 

Nous avons demandé conseil à un grand spécialiste en la matière, le Professeur Docteur Zorro, expert du marquage urinaire et comportementaliste félin. Il va nous aider à y voir plus clair et nous proposer des solutions simples pour résoudre ce problème. 

 

 

 

-"Professeur, pouvez-vous nous expliquer ce qu'est le marquage urinaire?" 

 

-"Il est important de savoir, dans un premier temps, s'il s'agit d'un marquage urinaire ou d'une miction au mauvais endroit. Pour le savoir, observez bien votre chat, s'il urine accroupi, sur une surface horizontale et la queue en position horizontale, vous avez affaire à une miction inappropriée. La quantité d'urine est alors assez importante ou pas, avec ou non présence de sang. Les raisons de la miction inappropriée sont d'ordre médical ou comportemental. Il existe plusieurs pathologies médicales qui peuvent amener votre chat à uriner en dehors de sa litière, soit pour faire savoir qu'il a mal ou parce que le besoin de vidange de la vessie est trop pressant. Il peut s'agir d'une cystite, d'un calcul urinaire, etc...

Comme le chat est capable (car il est très intelligent) de faire le rapprochement entre la douleur et un endroit précis, lorsque le chat souffre d'arthrose, par exemple, et que l'entrée dans le bac à litière lui provoque des douleurs, il peut être amené à aller uriner ailleurs pour éviter cet "endroit maudit". 

Parfois, chez certains chats, ce comportement est lié à un défaut d'apprentissage....même si c'est assez rare car nous sommes instinctivement propres...pas comme les toutous ou c'est une question d'éducation! Mais dans certains cas, lorsque le chaton a été élevé par une mère "malpropre", il peut reproduire ce mauvais comportement. Ou encore lorsque le chaton est orphelin et qu'il n'a pas eu la chance d'avoir une mère pour lui montrer comment faire. 

Cependant, les raisons peuvent être aussi d'ordre comportemental...n'oublions pas que nous sommes des êtres très complexes!

Nous sommes de nature très exigeants en ce qui concerne la propreté. Si nous considérons que la litière est trop sale ou si, au contraire, il y a trop de désodorisant, nous éviterons d'y aller et de salir nos pattounes. Évitez donc d'utiliser tous ces atroces parfums ajoutés dans la litière...beurk, c'est affreux pour nos délicates narines. 

Préférez un nettoyage plus fréquent et une litière naturelle et qui ne colle pas trop. Et aussi, je crois parler au nom de tous les chats en vous disant de faire attention à l'emplacement de notre maison de toilette! Est-ce que vous aimeriez qu'on vous observe quand vous faites la grosse commission?? Je ne pense pas, alors mettez le bac dans un emplacement discret et non dans un lieu de passage. 

Et aussi nous détestons les changements...et oui, nous sommes très sensibles et la moindre modification de notre quotidien peut nous faire basculer dans un état d'anxiété incontrôlé! Lorsque nous sommes très stressés et angoissés, nous perdons tous nos repères et nous nous sentons obligés de marquer notre territoire un peu partout pour nous sentir de nouveau en sécurité. 

Vous aurez compris, cela peut vite devenir un cercle vicieux! 

 

Passons à présent au marquage urinaire...ma spécialité, si je puis dire! Il est différent de la miction inappropriée et si vous observez bien votre chat, vous pourrez voir qu'il projette une petite quantité d'urine, très malodorante, en général sur un support vertical, en position debout.

Généralement notre queue est dressée et frétille...cependant, attention, parfois, chez les femelles, le marquage se fait en position fléchie et les urines sont déposées au sol, comme un vrai pipi. Les copines sont moins bien équipées que nous pour le marquage vertical!! 

Pour nous les minous, ce marquage urinaire est comparable à vos cartes de visite: il sert à donner des informations sur le passage d'un congénère et sur son statut social et sexuel et non pas, comme vous le pensez, pour repousser les intrus! C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on fait pipi par-dessus les autres spots de pipi qu'on sent. Pour nous, c'est une sorte de communication! 

Lorsque, mâle, vous n'êtes pas encore passé par la case "coupe, coupe, coucougnettes" chez le docminou, c'est aussi un comportement qui nous permet de "draguer" les minettes. Si tu vois ce que je veux dire...

En dehors du cadre "sexuel" (petit clin d’œil), le marquage urinaire traduit plutôt un trouble territorial et une situation de stress. On parle alors de marquage "réactionnel" lorsqu'il intervient en réaction à une intrusion, une déstabilisation territoriale ou une tension sociale...

Comme vous l'aurez compris, parce que le mot revient souvent, lors de problèmes liés à notre territoire, on communique avec les moyens dont nous disposons! 

Cela peut donc arriver, qu'après un déménagement, des travaux ou (encore pire!) l'arrivée très mal vécue, sur notre territoire, d'un compagnon félin, canin ou même humain (oui, oui, aussi bien les tout petits qui crient souvent et qu'on appelle "bébés" que les plus grands qui sont turbulents...ou tout simplement des humains dont la tête nous revient pas!). 

Si la situation est temporaire et revient vite à la normale, nous retrouvons notre calme et nos bonnes vieilles habitudes...ça y est, on est de nouveau bien et on arrête de faire pipi n'importe où! 

Mais attention, si la situation anxiogène persiste...car nous ne sommes pas des êtres très adaptables...cela peut durer un moment! Et plus l'anxiété grandit, plus le marquage s'accentue et peut même évoluer vers une miction inappropriée. Ben oui, on est comme ça, des grands peureux!!

 

Alors vous allez me dire, "c'est bien beau tout ça...mais quelle est la solution??"

Déjà, je vais vous dire ce qu'il ne faut SURTOUT pas faire, parce que parfois vous avez de ces idées!

Bon, je vous le dis tout de suite, cela ne sert strictement à rien de nous punir...c'est à dire: nous hurler dessus, nous mettre la truffe dans le pipi (non mais franchement, c'est dégueulasse quand même!!) ou encore pire, nous taper! De toute façon, vous n'arrivez que rarement à nous prendre sur le fait, donc cela ne sert à rien car nous n'associerons pas l'agression que nous venons de subir avec un acte répréhensible. Cela ne va qu'accroître notre méfiance et notre peur envers notre entourage et envers VOUS

S'il vous plaît, ne faites pas le ménage avec des produits contenant du chlore ou de l'ammoniaque (type eau de javel) car on adore ce truc! C'est comme une drogue pour nous alors ça va nous inciter encore plus à faire pipi à l'endroit qui a été nettoyé. 

On reviendra sur ce point qui est le nettoyage plus tard, car il existe des produits très simples et bien plus efficaces!

Dernière chose à proscrire: nous fermer les portes au nez! ben oui, si du jour au lendemain, parce que nous avons fait un petit pipi malencontreux, vous décidez de fermer cette pièce qui était auparavant accessible, cela va complètement nous déstabiliser car nous détestons les territoires à géométrie variable. Qui aime ça franchement? Un jour on vous dit: "allez, vas-y, entre, fais comme chez toi" et le lendemain tout est fermé!

 

Passons à présent aux solutions...car je vous rassure, il y en a! 

Tout d'abord, le nettoyage: si nous avons un petit accident de parcours (oups, je me suis oublié, désolé), pas de panique! Il existe des solutions très simples et efficaces. 

Et c'est là que j'ai envie de vous dire, moins vaut mieux que trop...ne vous embêtez pas à vouloir "camoufler" l'odeur, ça ne sert à rien car nous avons un odorat supersonique et ultra-développé. Évitez les nettoyants trop parfumés (beurkk!) et utilisez plutôt un nettoyant biologique naturel et de l'eau très chaude. Puis, une fois le lieu du crime nettoyé, frottez vigoureusement cet endroit avec un chiffon imbibé d'alcool à 90°. Ça marche du tonnerre! 

Voilà une bonne chose de faite! Après, afin de nous rassurer (car on en a beaucoup besoin!!), vous pouvez disposer, à cet endroit même, des objets nous appartenant...jouets, gamelle ou autre. Cela nous permettra de savoir que c'est bien chez nous.

Ou encore, vous prenez une de nos couvertures préférées, qui est bien imprégnée de notre odeur et vous la frottez à l'endroit où nous nous sommes oubliés. 

Évitez aussi de changer tout le temps nos habitudes, on déteste ça! Nous, on est des vrais casaniers, on a une petite montre (qu'on ne vous montrera pas...faut pas déconner!) et qui nous permet de savoir ce que nous faisons tous les jours et à quelle heure: repas, sieste, moment de jeux et de balades sont autant de choses que nous programmons à la minute près! 

On a un planning et on s'y tient! 

Le moindre changement de cet équilibre parfait, peut nous faire basculer dans l'horreur: la peur et le stress!! Brrrrr, j'en tremble! 

Notre bac à litière, on l'aime bien, ne le changez pas! Ou s'il est trop abîmé, prenez le même. Pareil pour la litière et son emplacement. 

Comme je le disais plus haut, nous sommes des êtres sensibles et émotifs...tout notre bien-être repose sur un fragile équilibre. La moindre perturbation de cet équilibre et celui-ci s'effondre et nous avec lui. 

 

Il existe bien entendu beaucoup d'autres solutions en fonction de la cause de la malpropreté...la stérilisation et castration lorsque ce n'est pas déjà fait, la phéromonothérapie (type diffuseurs de Feliway ou autre) qui a fait ses preuves, voire des traitements qui permettent de nous apaiser comme le Zylkene, Rescue, Nervosyl...etc.

 

Ayez toujours à l'esprit que si votre compagnon à quatre pattes se met à uriner en dehors de sa litière du jour au lendemain, ce n'est pas parce qu'il devient malpropre (le chat étant l'animal le plus propre qui existe!!) mais qu'il a bel et bien un souci: soit physique (dans ce cas, n'hésitez pas à le conduire chez votre vétérinaire au plus vite car certaines pathologies peuvent être très graves!) ou comportemental. Dans ce cas, observez votre chat et analysez son environnement...qu'est-ce qui a changé et qui aurait pu le déstabiliser? Le chat du voisinage le perturbe t-il? L'arrivée d'un nouvel habitant sur SON territoire(naissance d'un enfant, nouveau compagnon, arrivée d'un autre chat ou animal)? 

Un rien peut vite devenir, pour nous, un obstacle infranchissable! Entraînant une situation stressante qui va nous pousser à ce genre de comportement. 

 

J'ai moi-même été dans cette situation il y a quelque temps...abandonné et errant, j'ai voulu m'installer dans une maison qui était déjà occupée par trois de mes congénères. Pourtant, je voulais absolument vivre dans cet endroit agréable où on prenait soin de moi et où j'étais bien. 

Malheureusement, les trois autres congénères ont moyennement apprécié mon comportement quelque peu "agressif" et j'ai vite compris que j'avais mal agi. 

Ici, au Nid, j'essaie de changer mon comportement, de ne plus réagir de cette manière.

Je sais que je suis un peu "dominant" et parfois même un peu trop "brusque" avec mes copains et copines, mais je me soigne et je compte bien devenir un chat plus équilibré.

 

"Merci Professeur Docteur Zorro pour toutes ces informations et ces conseils qui, nous l'espérons, pourront aider certains propriétaires de chats à mieux comprendre leur compagnon."

 

Si vous souhaitez poser d'autres questions à ce sujet au professeur Zorro, n'hésitez pas à le faire par ce biais ici

Frais par consultation: 1 sachet ou 400 gr de croquettes (on plaisante...c'est gratis pour vous!)

 

Bien chat'micalement,

L'équipe Nid'Accueil en étroite collaboration avec le Pr. Dr. Zorro 

 

Sources: Mon chat ne fait que des bêtises! (Rustica éditions)

               100 fiches pour éduquer son chaton (Marabout)

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Parce qu'on aime chat!

November 13, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents

November 13, 2019