Une histoire un peu "culottée"...

October 23, 2018

Chat'lut les amis! Alors? Vous ne vous êtes pas dit: "Tiens, on n'a pas vu la petite frimousse toute mignonne de la Cléo ces derniers jours?! Pourtant d'habitude elle poste pas mal de photos sur les réseaux sociaux...et patati et patata..."

Ben j'aurais bien voulu vous donner de mes nouvelles, mais j'ai eu un petit souci... 

 

Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas (bien que j'en doute...), je m'appelle Cléo, diminutif de Cléopâtre, car j'ai des yeux à tomber...si si, c'est vrai, je ne me vante pas, je répète juste ce que j'ai entendu. 

Je suis arrivée au Nid il y a quelque temps après avoir été "ramassée" au bord d'une très grosse route passante qu'on appelle aussi "nationale". 

Heureusement qu'un monsieur s'est arrêté pour me venir en aide car je pense que je n'aurais pas fait long feu là-bas! 

Je n'étais encore qu'un tout petit, minuscule chaton de quelques semaines à peine et j'étais très amaigri, rempli de puces et d'autres sympathiques parasites.

 

La première chose que j'ai faite en arrivant, c'est de me jeter sur la nourriture! Je ne sais pas combien de temps j'étais restée sans pouvoir me nourrir, mais cela m'a paru une éternité. 

J'ai mangé, mangé, mangé à m'en faire péter le bidou...et après j'ai rattrapé toutes les siestes que j'avais pas pu faire.

Savez-vous qu'un petit chaton dort jusqu'à 20 heures par jour? 

C'est d'ailleurs grâce à notre sommeil qu'on se développe comme il faut...c'est donc très important. 

Mais voilà, je crois que je me suis un peu trop gavée et mes intestins ont commencé à grouiller...bon, je ne vous fais pas de dessin pour ce qui est de la suite...il a juste fallu que je trouve rapidos la litière.

Après ça, je ne sais pas trop pourquoi, mon ventre me faisait tout le temps mal, j'étais toute ballonnée et du coup, peut-être pour me soulager, les humains du Nid m'ont fait boire un truc avec une pipette (après coup je sais que c'était en fait un vermifuge pour déloger les tonnes de vers qui s'étaient gentiment installés dans mes intestins, saleté va!). 

Sauf que ça a eu l'effet d'un coup de Karcher dans mes entrailles ce truc...et pendant des jours et des dodos entiers j'ai eu une diarrhée carabinée! 

J'ai eu droit à des cachets pour essayer de calmer les "chutes du Niagara aux fesses" mais il n'y avait rien à faire.

Je ne vous raconte pas comment j'avais mal là en bas, j'étais tout irritée. 

Puis, finalement, les derniers cachets ont fait des miracles et j'ai enfin arrêté de me vider...pour finalement ne plus pouvoir rien faire du tout!! Nom d'un trou de balle! 

J'ai lutté contre un bouchon qui, littéralement me bouchait le derrière! Pour m'en débarrasser j'ai poussé, poussé, poussé de toutes mes forces et ouffff! J'étais enfin libérée!! 

 

Mais c'est là que la merdouille a commencé...car en expulsant ce bouchon, mon petit cucul en a pris un sacré coup.