Sauvé par le gong...

December 12, 2018

Coucou tout le monde! Alors moi, c'est Orizon. Vous ne me connaissez pas encore et c'est bien normal car il y a seulement quelques mois que je suis de ce monde. Je me souviens être né alors qu'il faisait encore bien chaud et jusque-là tout allait bien...puis pour je ne sais quelle raison qui m'échappe complètement, je me suis retrouvé à la rue, du jour au lendemain.

Je peux vous dire que ça fait sacrément bizarre! Je n'avais plus aucun repère et plus d'endroit où aller. J'ai erré ainsi quelque temps, sans trop savoir où j'allais. Mais le plus dur vient encore, car en plus d'être devenu un CSLF (Chaton Sans Logement Fixe), je suis tombé gravement malade quand il a commencé à faire froid.

Tout d'abord j'ai eu un simple rhume, mais ne pouvant pas me mettre à l'abri eh bien ça s'est vite transformé en grosse catastrophe! J'avais un œil qui me faisait vraiment souffrir...comment vous dire, j'avais l'impression que quelqu'un m'enfonçait des aiguilles dedans! 

Et je ne vous parle même pas de la faim de loup que j'avais!! Comme j'étais encore bien trop petit, je n'arrivais jamais à trouver ne serait-ce qu'une petite miette de nourriture. 

 

A bout de force et complètement affamé, je n'avais qu'une envie...mourir pour en finir enfin avec cet enfer sur terre. La douleur était devenue insupportable, je n'en pouvais plus.

Je me suis donc mis à chercher un petit endroit tranquille où je pourrais m'endormir paisiblement et ne plus souffrir..c'est là que j'ai découvert un lieu étrange, que je n'avais jamais aperçu auparavant. Il y avait cette grande cour et aussi un très grand bâtiment, je me suis dit que j'allais sûrement pouvoir me mettre à l'abri quelque part. 

J'étais en train de traverser la cour lorsqu'un humain s'est approché de moi. Sur le coup j'ai hésité à m'enfuir mais finalement je me suis dit que je n'avais plus rien à perdre...alors je me suis laissé prendre. 

De me retrouver dans les bras de cet inconnu me donnait à la fois cette sensation de peur et de soulagement en même temps...mais sans savoir pourquoi (peut-être notre sixième sens à nous, les chats) je savais que je pouvais lui faire confiance. 

 

On m'a tout d'abord mis au chaud et aussi ausculté sous toutes les coutures. Comme je n'avais plus aucune force, je me suis laissé faire.

Je crois qu'ils ont tout de suite compris que mon état était grave car ni une ni deux j'ai été conduit chez un docminou.

Je crois bien que vous savez de qui je parle? Je ne pense pas être le seul chat à être passé entre les mains de ces "humains guérisseurs". 

Le doc, lui aussi, était très inquiet pour mon œil (tu m'étonnes, je dérouillais grave!!). Pour ce qui était de mon état général, ce n'était guère mieux. Apparemment j'avais environ 3 ou 4 mois et je ne pesais que 800 grammes! On peut dire que je n'avais que la peau sur les os. Et puis ce que je croyais être un rhume, ben en fait c'était un gros coryza. Mais pas le truc anodin, non, non, le coryza bien carabiné qui vous met plus bas que terre et qui peut décimer des centaines de chatons comme moi! 

Le doc a fait tout ce qu'il a pu et a donné un tas de médicaments à l'humain qui m'avait amené. 

Je crois que, rien que de savoir qu'on prenait soin de moi et que je n'étais tout à coup plus "transparent" pour les gens, je me sentais déjà un peu mieux. 

 

Après cette visite chez le docminou, on m'a de nouveau ramené dans ce lieu si singulier. Je m'interrogeais: pourquoi tant de portes et de fenêtres dans une maison?? Et autant de pièces? J'étais tombé dans un château ou quoi? Ce n'est que peu de temps après que j'ai découvert le mystère de mon lieu d'accueil: c'était en fait une école! 

Ahhh! C'est pour cette raison qu'il y avait autant de petits humains! Je comprends mieux à présent. 

                                         

                           C'est moi après la première visite chez le doc...c'est pas la forme!