Minous errants...Nid accueillant

February 19, 2019

Chat'lut à vous! Mon petit nom à moi c'est Raimu et je viens ici pour une petite présentation de ma personne et aussi d'un autre copain...mais on y reviendra plus tard. 

Cela fait déjà quelques dodos que je suis au Nid mais avant ça j'étais ce que les humains appellent un "chat errant". 

Comme vous pouvez le voir sur la photo qui va suivre, on peut lire sur ma tête que je n'ai pas eu la vie facile jusqu'ici. 

Les années où je n'étais qu'un jeune chaton sont déjà lointaines et je ne m'en souviens plus vraiment. Ce que je sais, c'est que la vie dans la rue n'est vraiment pas facile pour un minou...croyez-moi, les journées sont longues, surtout quand on a froid et que notre estomac crie famine!

Le danger est partout et on n'a pas une minute de tranquillité pour se reposer sur ses deux oreilles. 

Sans parler des maladies...et j'en sais quelque chose car à force de manger tout et n'importe quoi, ben on finit avec des soucis intestinaux. C'est pas glamour, mais faut dire la vérité, on a une bonne diarrhée quoi! Puis y a aussi tous ces petits colocataires qu'on héberge malgré nous comme les puces, les vers, la gale d'oreille...bref, c'est une misère de tous les jours! 

On finit par être franchement pas en forme et très fatigué de cette misérable vie. 

 

                                                          Coucou, c'est moi, Raimu!! 

 

Pour ma part, je galère depuis déjà quelques printemps dans la rue et j'ai dû faire face à pas mal de soucis. J'ai d'ailleurs été très malade et j'en garde des séquelles à vie. Ne me demandez pas quand cela s'est produit, je crois que j'ai toujours été comme ça. 

Le docminou, que j'ai rencontré récemment, m'a expliqué que j'avais ce qu'on appelle une légère ataxie. Cela se voit à la façon dont je me déplace. J'ai un peu de mal à coordonner mon train arrière, mais je vous rassure, cela ne me fait pas mal du tout. Je dois juste faire attention quand je saute quelque part...je calcule bien mon coup avant sinon je risque de me louper. 

 

J'avoue que j'étais vraiment las de cette vie de chat