Jamais l'une sans l'autre...

June 2, 2019

Chat'lut tout le monde! Moi mon petit nom c'est Agathe et avec ma soeur Maguy on a été gentiment accueillies au Nid il y peu. 

J'avoue que j'ai mis un moment à me décider avant de venir me présenter car je suis vraiment très timide et peureuse de nature! Ma frangine Maguy est même pire que ça!! Elle me bat largement à plate couture au jeu de celle qui sera la plus craintive. 

Pour comprendre pourquoi nous nous méfions autant des humains, il faut revenir quelque temps en arrière, lorsque nous étions encore de très jeunes minettes...

 

                                                     Voici Maguy, ma soeurette! 

 

Nous sommes venues au monde il y a environ cinq ou six printemps de ça.

Même si c'est difficile à croire, nous ne sommes pas des chats nés errants...non, non, nous avions bel et bien une maison...mais nous n'avons jamais pu y entrer! 

Les humains qui y habitaient étaient de très méchantes personnes et toutes les occasions étaient bonnes pour nous le prouver. 

Il ne se passait pas une journée sans que l'un de nous se fasse taper ou malmener par l'un d'eux! 

Et il n'y avait pas que ma soeur Maguy et moi...nous étions tout un groupe de minous et même un gentil toutou...qui avait, lui aussi, une vie misérable. 

A bien y réfléchir, je crois que nous aurions été bien plus heureux dans la rue que là où nous vivions. 

Non seulement les humains nous maltraitaient, mais ils ne s'occupaient pas du tout de nous d'un point de vue "alimentaire".

 

Heureusement, non loin de notre "domicile" (si on peut l'appeler ainsi), vivait une autre humaine qui, elle, avait vraiment pitié de notre situation. 

Dès que les méchants humains avaient le dos tourné, elle venait nous apporter à manger et nous donner un peu d'affection. 

Ma frangine Maguy et moi-même aimions beaucoup cette personne qui ne nous voulait que du bien! 

C'est grâce à elle que nous avons réussi à survivre jusqu'ici. 

 

Un jour, alors que nous vaquions à nos occupations habituelles, une chose complètement inattendue s'est produite...les terribles humains sont partis...juste comme ça...nous laissant ici, livrés à notre triste sort. 

Moi j'ai envie de vous dire qu'on était largement mieux sans eux car au moins on ne nous malmenait plus! Et puis cela ne changeait pas grand-chose à notre vie de ne plus les avoir. 

Je ne vais pas dire qu'on a fêté leur départ...mais presque! 

 

Il n'y avait que le toutou qui était déprimé...tellement déprimé qu'on n'arrivait pas à lui remonter le moral. Puis notre gentille protectrice est venue et la première chose qu'elle a faite, c'est de mettre à l'abri, chez elle, le chien qui n'était pas au mieux de sa forme. On était drôlement contents pour lui et puis il faut bien l'avouer, la vision de la vie des toutous n'est pas du tout la même que pour nous les minous. On aime bien notre petite indépendance alors que les toutous, eux, ont besoin d'être liés aux humains...c'est bizarre mais c'est comme ça! 

 

Notre petit groupe de minous continuait sa vie et grâce à la gentillesse de notre protectrice, on n'avait jamais faim. Mais la vie dans la rue, lorsqu'il commence à faire froid, c'est quand même pas bien marrant...et l'hiver venant, on rêvait de pouvoir se mettre au chaud dans une maison. 

Certains du groupe sont tombés malades et ils ont dû aller chez le docminou pour être soignés.

Après leur convalescence, la dame n'osait plus les remettre dans la rue, craignant qu'ils soient de nouveau pas bien. Et comme si un malheur n'arrivait pas tout seul, avec ma soeur, nous sommes toutes les deux tombées enceintes! 

Maguy a pu aller chez le doc rapidement et il a fait le nécessaire pour lui épargner une mise bas non désirée...mais pour moi c'était déjà trop tard et j'ai mis au monde quatre petits chatons. 

Heureusement nous avons pu être logées temporairement dans une pièce, le temps que je m'occupe de mes petits...et comme ma soeurette Maguy et moi sommes inséparables depuis notre naissance, elle a eu le droit de rester avec moi. 

 

Malheureusement tout ne s'est pas passé comme je l'aurais souhaité...je suis tombée gravement malade et trois de mes bébés ne s'en sont pas sortis. Le doc a parlé d'une "métrite", mais je ne sais pas vraiment ce que cela veut dire...mes nénés me faisaient vachement mal! Ils étaient enflés comme des pamplemousses et j'avais aussi beaucoup de fièvre. 

J'ai mis un moment à me remettre de tout ça et bien triste de perdre mes trois petits...

Sans le soutien de ma frangine, j'aurais sûrement sombré dans une bonne grosse déprime, mais Maguy a toujours le chic de me remonter le moral. C'est vraiment une soeur en or! 

 

Lorsque j'étais à la clinique du doc, on en a profité pour nous faire des analyses, à ma soeur et à moi et c'est là qu'on nous a annoncé qu'on avait toutes les deux le sida...on appelle ça aussi le FIV. 

On porte la maladie en nous et elle peut surgir à n'importe quel moment...ou jamais...comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. 

Je sais que notre protectrice était inquiète à ce sujet car nous n'étions pas les seules dans ce cas. Nombreux étaient les chats de notre groupe à être porteurs de cette maladie. 

C'est bizarre, car je ne me sens pas malade, je suis même plutôt en très bonne forme depuis que j'ai été soignée. Mais je sais que je dois être prudente et prendre soin de moi et de ma santé!

J'espère surtout que je n'ai pas transmis cette cochonnerie à mon petit qui a eu la force de s'en sortir!! 

 

Après ça, avec Maguy, on s'est promis de ne jamais se quitter et de toujours prendre soin l'une de l'autre...ben oui, on a traversé des hauts et des bas toutes les deux, c'est pas pour se séparer maintenant!! 

Et d'ailleurs en parlant de rester ensemble...c'est justement peu de temps après ça que nous avons été amenées au Nid. C'est notre protectrice qui nous a trouvé ce logement et on ne la remerciera jamais assez! 

 

On n'avait encore jamais vu un endroit pareil. C'était à la fois apaisant et stressant car nous, les chats, on n'aime pas les changements...c'est un truc super angoissant pour nous. 

Mais heureusement on était toutes les deux ensemble et on se rassurait mutuellement. 

On nous a installées dans une charmante petite pièce très confortable: avec des tas de corbeilles, des litières très propres et des gamelles remplies de bonnes croquettes! 

On avait même accès à une jolie terrasse ombragée afin de faire connaissance avec les autres habitants du Nid. 

Maguy avait trop hâte de découvrir les extérieurs...il faut dire qu'elle est un peu claustrophobe sur les bords...elle déteste se retrouver isolée dans un endroit clos et après le mois passé dans la chambre, elle n'avait qu'une envie, retrouver sa liberté! 

De mon côté j'avais un sentiment mitigé: j'étais très curieuse de découvrir cette étendue verte que j'apercevais depuis la terrasse...mais j'étais également très soulagée de me retrouver enfin à l'abri et au chaud. Qui pouvait me dire si, une fois dehors, je pourrais rentrer de nouveau?! 

 

Voyant Maguy très stressée, notre nouvelle protectrice n'a pas hésité à la laisser sortir au bout de quelques jours. 

Il faut dire que le stress c'est pas bon du tout quand on a le FIV...car ça peut le réveiller!! 

Vous croyez qu'elle m'aurait attendue ma soeurette?! Même pas! Elle a filé aussi vite que possible me laissant seule dans notre nouvelle maison. 

J'avoue que j'ai boudé un bon moment dans mon coin...ben oui quoi, elle m'avait promis qu'on ne se séparerait jamais! Et l'autre, à la première occasion, elle prend ses pattes à son cou et se sauve! 

 

                                                       C'est moi quand je boude...

 

D'autres minous sont venus pour me remonter le moral. Ils sont vraiment super sympas et je me suis sentie tout de suite acceptée! 

J'avais de nouveau retrouvé un lieu de vie, des amis et le tout dans un endroit paradisiaque! 

Le lendemain, je me suis décidée à sortir à mon tour...une papatte dehors, deux papattes dehors, trois...puis quatre...et voilà que mes coussinets savouraient la sensation très agréable de l'herbe! 

Le soleil brillait et le ciel était d'un magnifique bleu pur...tout était parfait! 

Et vous savez quoi? Au bout de quelques mètres, qui est venue à ma rencontre, le sourire jusqu'aux moustaches? Ma frangine Maguy qui était toute contente de me retrouver!! 

Je n'ai pas pu lui faire longtemps la tête...elle est trop gentille ma soeurette!

 

Cela fait maintenant un paquet de dodos que nous sommes ici et on s'y sent super bien. 

Tout le monde est rudement gentil avec nous...copains, copines, toutous...et même des bêtes qu'on ne connaissait pas! Des moutons, un bouc et même des ânes et des poneys! Oui, une vraie ferme!!

Et même les bipèdes sont sympas avec nous...cela dit, on garde encore nos distances car on ne sait jamais! Les humains peuvent être de drôles de bêtes...

 

Notre première protectrice ne nous a pas oubliées pour autant, elle prend des nouvelles régulièrement et s'est engagée à aider le Nid à subvenir à nos besoins...elle est vraiment extraordinaire et nous l'aimons beaucoup avec Maguy! 

Nous lui sommes très reconnaissantes de nous avoir trouvé ce bel endroit pour y vivre les plus belles années de notre vie! 

 

                                             Maguy dehors...elle découvre les lieux! 

 

 

Peut-être aurons-nous l'occasion de se voir...ou pas...mais cela m'a quand même fait très plaisir de venir ici pour vous raconter notre histoire. 

 

Coups de tête de loin,

Agathe et sa soeur Maguy 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Parce qu'on aime chat!

November 13, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents