Le portrait de...Rififi!

June 27, 2019

Chat'lut la compagnie!

J'espère que ça va bien pour vous?! De mon côté la vie est plutôt sympatoche! 

Me voici ici car apparemment c'est à mon tour de vous raconter comment j'ai fait pour atterrir au Nid il y a un peu plus de neuf printemps! Ouh! Comme le temps passe vite!! 

 

                                                                Ch'est ma pomme!! 

 

Mon histoire personnelle est un peu banale comparée à celle de certains de mes potes et copines au Nid. 

Tout a commencé lorsque j'étais encore un petit chaton. Nous vivions dans un petit village avec ma maman Liza et mon frère Boby. 

Tout aurait pu être parfait sauf que, pour une raison que j'ignore, du jour au lendemain nous n'étions plus les bienvenus. 

Ma maman (qui a toujours eu un super instinct) s'en est vite rendu compte et avait très peur pour mon frangin et moi car apparemment ses précédents chatons avaient disparu sans qu'elle ne sache où...et elle avait un très mauvais pressentiment. 

Elle avait bien raison car par la suite nous avons su que nous devions tous finir au fond du canal de l'Ouche, enfermés dans des chaussettes afin de ne pas pouvoir s'en sortir. D'ailleurs mes précédents frères et soeurs avaient tous fini ainsi! 

Ben moi j'vous l'dis: c'est carrément de la grosse maltraitance ça! Ca ne se fait pas quand même de noyer des chatons comme ça!! 

 

Pour vous dire qu'on a eu très chaud aux fesses! Heureusement pour nous trois, une humaine, qui était au courant des intentions de certaines personnes, a cherché à nous mettre à l'abri de ces monstres et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés au Nid. 

En fait, c'est mon frangin et moi qui nous sommes retrouvés au Nid, ma mère Liza, elle, a été placée en famille d'accueil car elle avait besoin de se refaire une santé. 

Par la suite j'ai appris que la famille d'accueil, qui avait eu la gentillesse de l'accueillir, avait décidé de la garder...ça m'a rendue tellement heureuse! 

Vous savez, ça a été très difficile pour ma maman car dans le passé elle était souvent maltraitée et puis vo