J'ai un truc à vous dire...

September 23, 2019

Chat'lut les amis! Bon alors moi je m'appelle Poppy et j'ai un tas de choses à vous dire et comme, à l'heure où je vous écris ces quelques lignes, je ne suis plus au Nid, j'ai été la prem's à pouvoir venir vous parler.

Oui, parce que j'ai envie de m'entretenir sérieusement avec vous d'un sujet qui me tient à coeur...mes copains et copines du Nid! 

                                                       Coucou ch'est moi!! Poppy!

 

Ah! Excusez-moi, je ne suis pas polie...dans ma hâte, j'ai complètement oublié de me présenter un peu. Je suis moi-même arrivée au Nid avec mon frangin Pablito, alors qu'on était des petites boules de poils d'à peine trois semaines. On est orphelins de mère et de père, on ne sait pas vraiment pourquoi on s'est retrouvés là où on était mais en tout cas on a eu beaucoup de chance qu'une bonne âme nous trouve et qu'elle nous amène au Nid'Accueil. 

Pour tout vous dire, avec mon fréro on s'était retrouvés coincés derrière un mur, le truc improbable, et impossible pour nous, petits grumeaux, de pouvoir se sortir seuls de cette situation! 

Je me souviens pourtant que notre mère s'est occupée de nous au début...je me souviens de sa chaleur, de son bon lait...mais pourquoi nous sommes-nous retrouvés seuls au monde?! Je ne saurais pas vous le dire. 

Malheureusement, lorsque nous sommes arrivés ici, nous étions déjà bien malades. Moi j'avais plein d'aphtes dans la bouche, ça faisait affreusement mal et du coup j'avais un peu de mal à manger les premiers temps. Pour mon frère Pablito c'était encore pire, chez lui c'était même descendu au niveau du derrière...si vous voyez ce que je veux dire...il avait grave la courante le pauvre et du coup le cucul rapidement en mode "chou-fleur". 

Bien heureusement les bipèdes du Nid et notamment notre protectrice a tout de suite pris les choses en main et nous a donné ce qu'il fallait pour que notre santé s'améliore.

Chez moi ça a été assez rapide, quelques dodos plus tard c'était le jour et la nuit dans ma bouche et les aphtes étaient déjà en train de cicatriser, mais pour mon petit frangin Pablito, cela a pris plus de temps...ben oui, comme j'vous le disais, c'était quand même descendu jusqu'en bas!! 

Du coup, dès le départ, il a été un peu plus sur ses gardes...faut dire qu'il est un peu parano mon frèro...à peine on l'approche qu'il sursaute! Une petite mauviette...mais une gentille petite mauviette! Attention! On parle de mon frère, pas de n'importe qui!! M