Petite...mais costaud!

October 29, 2019

Coucou tout le monde! Alors oui, j'ai tardé à venir ici pour me présenter mais je dois bien avouer qu'à mon arrivée au Nid, je n'étais pas sûre de m'en sortir...

J'ai été baptisée "Hope" par l'humaine qui est à l'origine de mon sauvetage et vous allez bientôt savoir pourquoi.

                                                                Chat ch'est moi!

 

C'était il y a quelques semaines de ça, les journées commençaient à se raccourcir et les nuits à être plus fraiches. 

Je ne me souviens pas vraiment comment et pourquoi je me suis retrouvée seule dans la nature. 

Je n'étais alors qu'un petit chaton d'à peine cinq ou six semaines...enfin, c'est ce que le doc a dit par la suite. 

Cela faisait des jours que je ne m'étais plus nourrie, j'avais attrapé un gros rhume et j'avais très mal au ventre. J'étais à bout de forces et je ne savais pas où aller. 

J'errais par-ci par-là histoire de rester en mouvement parce que vous savez, quand vous êtes dans cet état et que vous vous mettez en boule dans un coin eh ben il y a de grandes chances que vous vous endormiez pour toujours! 

Je marchais, une patte devant l'autre...mes petites cannes tremblaient et je commençais à me sentir toute bizarre...au moment où j'ai voulu traverser l'endroit où passent les engins en métal à roues...paf! J'ai vu des petites souris roses et plus rien...le trou noir! 

 

J'vous jure, ma dernière heure était clairement arrivée, j'attendais de rendre mon dernier souffle lorsque...soudainement venue de nulle part, j'ai senti une présence au-dessus de moi. 

Encore un peu sonnée, j'ai tenté d'écarquiller mes yeux et j'ai vu une énorme bête qui me reniflait. 

Je sentais sa grosse truffe humide me toucher... 

Je me suis même dit que finalement ça serait elle qui m'achèverait et non pas un de ces engins à roues...tant pis, mourir pour mourir...je savais que le moment était arrivé pour moi. 

 

Puis j'ai senti quelque chose me soulever délicatement et une douce voix qui me parlait...était-ce un ange?! 

Non, pas tout à fait, mais presque! C'était une humaine qui justement promenait la grosse bêbête qui n'était rien d'autre qu'un toutou...mais pas un petit hein, non, il faisait au moins cinquante kilos! 

Elle pensait (l'humaine hein, pas le toutou, vous suivez?!) que j'étais morte...moi aussi d'ailleurs...pendant un instant...mais elle s'est rendu compte que je bougeais encore. 

Elle m'a enveloppée dans son vêtement (c'est bien comme ça que vous appelez votre fourrure?!) et m'a emmenée chez elle. 

Une fois là-bas je me suis allongée tout près du toutou car j'avais très froid et ma foi, cette gentille femelle me semblait bien amicale! Cette chaleur m'a fait beaucoup de bien...malgré tout je voyais bien que l'humaine était très inquiète à mon sujet...faut dire que j'étais pas très jolie à voir! 

 

Peu de temps après, je me suis retrouvée dans un de ces engins à roues et...ce que j'ai su par la suite...nous étions en route pour la clinique du docminou. 

Une fois arrivée, tout s'est passé très vite. Un doc est venu me voir rapidement et lui aussi était très inquiet pour moi. Il faut dire que je n'avais que la peau sur les os, les yeux et le nez tout bouchés et crouteux et j'étais à bout de forces, tétanisée par le froid!

Par la suite, j'ai su que je souffrais d'hypothermie (d'où le fait que je n'arrivais pas à me réchauffer), de déshydratation et surtout d'une très grave hypoglycémie...qui aurait fini par m'emporter. 

S'ajoutaient à cela un bon gros coryza bien carabiné et une importante parasitose!!

En gros, pour résumer la chose...j'étais drôlement mal barrée! 

Le doc, assez pessimiste à mon sujet, m'a gardée à la clinique pour me faire tout plein de soins afin de me sauver...et heureusement, grâce à lui, le lendemain j'étais encore vivante! 

 

                                            Moi chez le docminou...pas très en forme

 

De toute façon j'avais pas prévu de mourir...pas après tout ce que ces humains avaient fait pour moi. 

Franchement, ils n'étaient pas obligés de le faire et pourtant, ils ont eu la patte sur le coeur et me sont venus en aide. 

Je ne pourrais jamais les remercier suffisamment...si, peut-être en étant assez forte pour me battre et survivre! C'est ce que je m'étais dit à l'époque...survivre pour leur montrer que leurs efforts n'étaient pas vains. 

 

Après un dodo chez le doc, on m'a transportée chez un autre docminou qui a pris le temps de me regarder de nouveau. 

Puis j'ai repris le taxi en direction de ma prochaine destination...le Nid! 

Là-bas j'ai été très chat'leureusement accueillie par ma nouvelle protectrice et j'ai fait connaissance avec plein de copains qui comme moi, étaient ici pour se refaire une santé. 

 

                                                  Ch'est moi dans l'engin à roues!

 

J'vous avoue qu'au départ je croyais être arrivée dans une maison de convalescence...d'ailleurs c'est un peu ça mais en mieux! 

Notre protectrice est aux petits soins avec nous, dès que l'un de nous ne se sent pas bien, elle est là pour nous soigner et pour ça elle a tout plein de remèdes miracles! 

Et surtout, elle est super gentille et douce avec nous...elle remplace notre maman car nous sommes nombreux à avoir été séparés de notre vraie maman et bien souvent beaucoup trop tôt! 

 

                                      A mon arrivée au Nid...avec un de mes copains...

 

Je devais prendre une tonne de médicaments, des cachets vraiment beurk...pas bon du tout! 

Et au début ce n'était franchement pas encore gagné pour moi. Mon état s'est encore un peu dégradé, mon rhume est descendu dans mes poumons et j'avais du mal à respirer. 

Mais heureusement ma protectrice a trouvé ce qu'il fallait me donner pour aller mieux. 

Après quelques dodos, mon rhume allait mieux...mais c'était au ventre d