Un triste mois de janvier...

January 22, 2020

Chers amis du Nid,

 

La nouvelle année débute tout juste et voilà que nous devons déjà dire adieu à l'un de nos petits protégés...

Il s'appelait Arès, c'était un beau chat noir. Il était arrivé chez nous il y a quelques années alors qu'il vivait errant dans la rue depuis sa naissance. 

Malmené par les humains et en grande détresse, nous avions accueilli ce joli matou noir. 

 

Depuis son arrivée chez nous il est toujours resté très craintif et n'arrivait pas à surmonter sa peur de l'Homme. 

Nous avions toujours respecté cela et il vivait paisiblement sa petite vie au Nid, entouré des autres chats qu'il appréciait beaucoup...notamment son ami Ambre. 

 

Peut-être est-ce la tristesse d'avoir perdu son âme soeur? Ou tout simplement le sort de la vie...parfois très injuste...Arès a eu des soucis de santé il y a quelques mois. 

Nous étions obligés de l'emmener chez le docminou qui l'avait gardé en hospitalisation pendant 24h seulement car Arès ne supportait absolument pas l'enfermement. 

Les analyses n'avaient rien révélé de particulier ne serait-ce qu'un coryza qui aurait dû guérir avec le traitement mis en place. 

 

Mais Arès ne s'est jamais vraiment remis de ce qui allait lui provoquer quelques semaines plus tard un AVC. 

Après cela, il a gardé quelques séquelles, surtout neurologiques, mais qui ne l'empêchaient pas pour autant de profiter de la vie: d'aller se balader, de manger avec appétit et tout simplement de profiter des petits plaisirs au quotidien...cependant une chose nous avait interpellés. Son comportement envers nous avait complètement changé. 

Lui qui était si craintif, voire même sauvage, s'est soudainement beaucoup rapproché de nous. 

Nous avons pu le caresser pour la toute première fois...au bout de six ans de vie au sein du Nid. 

 

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, cela ne nous rassurait pas du tout, bien au contraire!

Car nous savons malheureusement trop bien que lorsqu'un chat se comporte ainsi...cela peut également signifier qu'il va bientôt nous quitter...

 

C'était il y a quelques jours, un matin, c'est sa protectrice qui l'a découvert, dormant paisiblement dans une corbeille de la chatterie. 

Il semblait dormir...et pourtant la vie s'en était allée...Arès était décédé. 

 

Ce n'est malheureusement pas la première fois que nous remarquons que certains de nos petits pensionnaires nous quittent après avoir perdu leur ami...leur âme soeur...leur chat'moureux. 

 

Preuve qu'eux aussi peuvent souffrir de la perte d'un être cher...tout comme nous, ils ressentent des émotions et des sentiments...parfois profonds qui les amènent à perdre goût à la vie. 

 

Ils nous laissent face à notre peine, toujours aussi pesante et douloureuse, celle qui emporte avec elle un petit bout de nous-mêmes, un petit morceau de notre coeur. 

 

Ce joli poème en mémoire à Arès, cette belle panthère noire et si mystérieuse...

 

D'où viens-tu?

 

Chat, chat, d'où viens-tu?

Je viens du fond de la nuit

Je viens de jouer sans bruit

Avec le vent et la lune.

 

Chat, chat, d'où viens-tu?

Je viens d'aiguiser mes dents

A l'or du soleil levant,

Je l'ai cardé de mes griffes.

 

Chat, chat, d'où viens-tu?

Je viens de lustrer mon corps

Sous la pluie des gouttes d'or,

Et ma fourrure étincelle.

 

Chat, chat, d'où viens-tu?

D'un pays silencieux

Qui dort au fond de mes yeux

A l'abri de mes paupières. 

 

Chat, chat, d'où viens-tu?

D'un pays où je suis roi

Moi, j'en viens, vous n'irez pas

Vous n'irez pas, demoiselle! 

 

Louisa Paulin, Poèmes, Chat, 1969

 

 

 

Comme tous ceux qui nous ont quittés avant lui, nous ne l'oublierons pas, il restera à tout jamais dans notre coeur et nos pensées. 

Qu'il repose en paix...

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Hope...il faut toujours garder espoir!

February 15, 2020

1/4
Please reload

Posts Récents