Une étoile monte au ciel...

Chers amis du Nid,

C'est un triste jour d'automne pour tous les pensionnaires du Nid car nous avons perdu l'un des nôtres: le bel Abricot.


Ce beau matou était parmi nous depuis de nombreuses années. Il était l'un des rescapés de ce que nous avions appelé "la maison de l'horreur".

A cette époque, nous étions intervenu sur ce que l'on pourrait appeler une terrible "scène de crime": une vingtaine de chats, enfermés sans soins ni nourriture, dans le noir. Certains étaient même enfermés dans des cages, dans leur propres excréments. Des déchets partout...des chats morts en décomposition partout...c'était l'un des sauvetages les plus choquant que nous ayons fait.


Certains de ces chats étaient tellement en mauvais état que nous n'avions pas pu les sauver...ils souffraient tous de terribles carences.

Nous soupçonnions même que les chats adultes se nourrissaient des chatons qui venaient de naître pour survivre.

Un pauvre chat était même enfermé, dans le noir complet, sous un clic-clac avec comme seule compagnie le cadavre en décomposition de l'un de ces compagnons.


Abricot et tous les chats que nous avions récupéré étaient profondément traumatisés par ce qu'ils avaient vécus...pour certains durant de nombreuses années!

Très peu étaient sociables, la plupart avaient extrêmement peur de l'Homme et pour cause, nous n'imaginons pas tout ce qu'ils avaient dû endurer.

Ces pauvres chats ont dû se reconstruire peu à peu. Certains ont gardé des séquelles psychologiques profondes...comme notre bel Abricot qui n'a jamais eu la force de faire confiance à l'humain.


Pendant toutes ces années où il a vécu à nos côtés, il s'est toujours méfié de tous les bipèdes qui croisaient son chemin...même les bénévoles et sa protectrice qu'il voyait chaque jour.

La peur était plus forte que tout!

Pour autant, avec le temps, Abricot a réussi à se refaire une santé et a découvert peu à peu ce qu'était la vraie vie de chat: l'air frais, les papattes dans l'herbe, la chaleur d'une corbeille douillette, la nourriture et surtout la liberté!


C'était un matou qui aimait énormément ses semblables et une minette en particulier, avec qui il avait développé une belle complicité: la jolie et si discrète Hermione.

Tous deux devinrent le "couple star" du Nid, nos petits "chat'moureux" comme nous aimions les appeler.

Ils partageaient toujours la même corbeille, mangeaient ensemble, se tenaient chaud l'un contre l'autre...c'est simple, ils ne se quittaient jamais!

Il y a bien eu quelques petites disputes par-ci par-là, comme dans tous les couples...mais ils ont toujours fini par se reconcilier.


Abricot et sa chat'moureuse Hermione


Depuis quelques mois Abricot était plus fatigué, il semblait plus fragile que d'habitude...puis sont apparu les premiers symptômes de la terrible maladie: le cancer.

celui-ci s'est développé peu à peu jusqu'à le ronger de l'intérieur.

Nous tenons à préciser qu'à aucun moment Abricot n'a été en souffrance. Il a été "confortable" jusqu'au bout. Il mangeait avec appétit, continuait à se balader et à dormir. C'est vrai, il se reposait beaucoup...fatigué par la maladie.

Nous avons à plusieurs reprises hésité à l'emmener chez le vétérinaire afin de le faire endormir...mais à chaque fois il reprenait un peu le dessus...puis nous souhaitions lui éviter cet ultime trajet...si stressant, surtout pour un chat comme Abricot qui paniquait enfermé dans un caisse...


Puis, il y a quelques jours, sa protectrice l'a retrouvé, le matin, endormi dans une corbeille.

Il s'en était allé...paisiblement, sans stress et sans angoisse...entouré de ceux qui l'ont toujours aimé et dans l'endroit où il a toujours été heureux...le Nid.


De coucher ses mots les larmes coulent, la douleur est là, elle est grande et il faudra du temps pour qu'elle s'atténue.

Ce chat, ce beau et si gentil chat nous manquera terriblement...il laisse un vide derrière lui...comme tous ceux qui nous ont déjà quittés.


Nous avons une pensée particulière pour sa marraine qui, depuis plus de six ans, prenait soin de ce magnifique matou.

Nous partageons sa peine...et nous la remercions du fond du cœur d'avoir été là pour lui.

Nous pensons également très fort à la belle Hermione qui, depuis le décès de son chat'moureux, semble triste et renfermée. Nous la surveillons de près...elle s'est d'ailleurs un peu rapprochée de son amie Panama qui, nous l'espérons, pourra la consoler suffisamment pour lui redonner goût à la vie.


Comme nous avons pour habitude de le faire, nous avons choisi un petit poème afin de rendre hommage à ce beau félin...une nouvelle étoile dans le ciel...nous ne l'oublierons jamais.


SENSATIONS


Des cils roides et longs, antennes hérissées,

Font sentinelle autour de son nez frémissant;

Et le plus léger bruit qui frôle en passant

Elargit sur son front ses oreilles dressées.


Quand la nuit a brouillé les formes effacées,

Il voit; le monde noir à son regard perçant

Ouvre ses profondeurs; il distingue, il pressent;

Ses sens plus acérés aiguisent ses pensées.


Des craquements de feu courent sur son poil roux;

Tout le long de sa moelle un tressaillement doux

Conduit l'émotion en son âme inquiète.


Les poils de son museau vibrent à l'unisson,

Et sa queue éloquente a le divin frisson,

Comme une lyre d'or aux mains d'un grand poète.


Hippolyte Taine, A trois chats, douze sonnets, La sensibilité, 1883



Repose en paix bel Abricot, tu seras toujours dans notre cœur!


Posts à l'affiche
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Association à but non lucratif régie par la loi 1901