Appelez-moi Grumeau...

June 14, 2018

Miaou à vous tous! Je n'ai pas encore de nom définitif, mais tout le monde ici au Nid m'appelle "Grumeau". Pourquoi? Parce que lorsque je suis arrivé, je pesais à peine 150 grammes et que j'étais très petit.

Bon, je pense que le mieux est de vous raconter tout ça depuis le début...je suis né d'une mère errante et j'ai passé mes premiers jours dans un tas de bois. C'était l'endroit que ma maman avait trouvé de mieux et de plus sûr pour nous. Et pourtant, un jour pas comme un autre, j'avais à peine quelques jours et j'étais donc complètement aveugle...une bête est venue nous attaquer...et je me suis fait mordre. Je vous jure, j'ai vraiment pensé que mon heure était arrivée! Mais ma maman, qui est super courageuse, nous a défendus et a réussi à faire fuir la méchante bestiole.

Malheureusement le mal était déjà fait et j'avais là une sacrée blessure. 

Pourtant, peu de temps après, la chance nous a souri car des humains nous ont sortis de ce tas de bois avant que l'affreux monstre ne revienne nous achever. Ma maman, qui a très très peur des humains, a dû nous abandonner, je ne l'ai plus jamais revue. Avec mes deux frères, nous avons été amenés au Nid mais eux, qui étaient en bonne santé, sont tout de suite partis en famille d'accueil et j'ai su par la suite qu'ils avaient eu un coup de chance pas possible car justement dans cette famille d'accueil il y avait une très gentille maman chat qui a bien voulu les adopter et en prendre soin. 

Quant à moi, petit Grumeau, j'ai dû rester au Nid car mon pronostic vital était engagé à cause de cette morsure qui s'était drôlement infectée et qui avait provoqué un énorme abcès tout beurk! 

La dame du Nid, je vais l'appeler maman numéro 2, s'est vraiment bien occupée de moi. Elle a passé des jours et des nuits à me soigner, à me nourrir avec une drôle de tétine (qu'ils appellent aussi un biberon) et à me rassurer. Au départ on avait vraiment peur que je ne m'en sorte pas...photos à l'appui (attention aux âmes sensibles):

 

 

 C'était vraiment pas joli à voir et j'avais affreusement mal alors on a dû demander au docminou quel médicament me donner pour que je ne fasse pas de septicémie. Du coup il nous a préparé un petit mélange et on me faisait une injection tous les jours...puis on me nettoyait la plaie et après une bonne quinzaine de jours...enfin...l'abcès s'était refermé et avait cicatrisé. 

Sauf que, pour couronner le tout, j'avais attrapé un coup de froid dans ce tas de bois alors j'avais aussi un peu les yeux qui coulaient et le nez pris mais avec le bon traitement, ça aussi est rentré dans l'ordre. 

Faut dire qu'au début, entre la douleur de l'abcès et mon état général déplorable, je n'avais pas d'appétit. J'avais donc du mal à prendre des forces et du poids...mais une fois ma plaie cicatrisée, je me suis bien rattrapé! Puis j'ai trouvé le truc avec cette drôle de tétine car c'est pas du tout comme la tétine de ma maman, c'est tout bizarre comme texture et le lait n'a pas non plus le même goût alors faut se forcer un peu au début. Mais franchement après quelques jours on s'habitue et c'est pas mauvais du tout. 

J'avais de la chance car dans ma petite "chambre" (une caisse de transport en fait) j'avais un truc qui me tenait bien chaud, comme maman le faisait avec nous, sauf que c'est un truc qui s'appelle une bouillotte. Et maman numéro 2 m'avait mis également deux petits copains très doux mais pas très remuants, ni causants...un peu ennuyeux pour être honnête mais je ne vais pas me plaindre car les premiers temps ils m'ont bien tenu compagnie! J'ai su par la suite que j'aurais pu attendre longtemps qu'ils me répondent car c'étaient des peluches. 

Une fois que j'avais trouvé le coup pour boire mes biberons, on ne pouvait plus m'arrêter! J'enchaînais bib sur bib, jour et nuit. J'ai bien épuisé maman numéro 2 au passage d'ailleurs...oups, désolé! 

J'ai pris du poids et des forces et j'ai enfin pu sortir un peu de ma chambre. En plus, oh miracle, je pouvais enfin voir...et c'est vachement pratique quand même la vue. 

Je me suis amusé à découvrir un tas de choses: le dessous de la table basse, le dessous du canapé, le dessous du poêle à bois...vous aurez bien compris, tout ce qui était à ma portée et donc très bas. 

J'ai eu le droit à quelques petits surnoms, en dehors de Grumeau, comme le Razmoket, la petite Croûte (à cause de ma plaie qui faisait une croûte) et j'en passe! 

Puis j'ai aussi découvert beaucoup de copains et copines poilus, comme moi, mais beaucoup plus grands. Certains, comme tonton Patapouf ou tonton Noé étaient vraiment sympas, mais d'autres un peu moins...ci-dessous quelques photos de mon rétablissement.

 

 

 

 

 

Comme j'allais vraiment mieux, on a décidé de me remettre avec mes deux frères car apparemment c'est super important pour notre équilibre d'être avec des autres chats de notre âge.

Alors j'ai fait mes bagages et je suis parti dans la famille d'accueil de mes deux frangins. Et là, oh merveille, la maman d'adoption de mes frères, que je vais appeler maman numéro 3 a bien voulu m'adopter aussi. J'ai donc pu retrouver la chaleur d'une vraie maman (et non pas de la bouillotte, mais je la remercie quand même cette bouillotte car elle m'a bien tenu chaud pendant ces moments si difficiles) et surtout des vraies tétines de maman avec du vrai lait de maman dedans...quel bonheur! 

Maman numéro 3 prend tellement bien soin de nous, je suis heureux de retrouver cet environnement qui me manquait tellement. 

A présent j'ai déjà bien grandi et je me suis bien dégourdi et puis aussi je commence à faire pas mal de bêtises avec mes deux frèros...mais, chut!! Faut pas le dire.

Notre maman numéro 3 nous apprend un tas de choses super importantes pour notre vie future et on a intérêt à bien écouter parce que sinon on se prend un bon coup de patte derrière les oreilles...et ça nous remet vite les idées en place! Elle est stricte maman numéro 3 mais elle est aussi adorable et elle nous fait tout plein de câlins. 

D'ici quelques semaines nous serons "sevrés" et alors j'espère que nous trouverons tous des gentilles familles qui accepteront de nous adopter.

Avant toute chose nous allons devoir faire un tour chez le doc pour les vaccins et l'identification...mais ça c'est une toute autre aventure et si vous le voulez bien, je me ferai un plaisir de vous la raconter une prochaine fois...là j'y vais, j'ai maman numéro 3 qui m'appelle pour la sieste, je vous laisse...léchouilles à vous. 

Petit Grumeau 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Faut pas pousser mémé...

October 31, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents