Appelez-moi Grumeau...

June 14, 2018

Miaou à vous tous! Je n'ai pas encore de nom définitif, mais tout le monde ici au Nid m'appelle "Grumeau". Pourquoi? Parce que lorsque je suis arrivé, je pesais à peine 150 grammes et que j'étais très petit.

Bon, je pense que le mieux est de vous raconter tout ça depuis le début...je suis né d'une mère errante et j'ai passé mes premiers jours dans un tas de bois. C'était l'endroit que ma maman avait trouvé de mieux et de plus sûr pour nous. Et pourtant, un jour pas comme un autre, j'avais à peine quelques jours et j'étais donc complètement aveugle...une bête est venue nous attaquer...et je me suis fait mordre. Je vous jure, j'ai vraiment pensé que mon heure était arrivée! Mais ma maman, qui est super courageuse, nous a défendus et a réussi à faire fuir la méchante bestiole.

Malheureusement le mal était déjà fait et j'avais là une sacrée blessure. 

Pourtant, peu de temps après, la chance nous a souri car des humains nous ont sortis de ce tas de bois avant que l'affreux monstre ne revienne nous achever. Ma maman, qui a très très peur des humains, a dû nous abandonner, je ne l'ai plus jamais revue. Avec mes deux frères, nous avons été amenés au Nid mais eux, qui étaient en bonne santé, sont tout de suite partis en famille d'accueil et j'ai su par la suite qu'ils avaient eu un coup de chance pas possible car justement dans cette famille d'accueil il y avait une très gentille maman chat qui a bien voulu les adopter et en prendre soin. 

Quant à moi, petit Grumeau, j'ai dû rester au Nid car mon pronostic vital était engagé à cause de cette morsure qui s'était drôlement infectée et qui avait provoqué un énorme abcès tout beurk! 

La dame du Nid, je vais l'appeler maman numéro 2, s'est vraiment bien occupée de moi. Elle a passé des jours et des nuits à me soigner, à me nourrir avec une drôle de tétine (qu'ils appellent aussi un biberon) et à me rassurer. Au départ on avait vraiment peur que je ne m'en sorte pas...photos à l'appui (attention aux âmes sensibles):

 

 

 C'était vraiment pas joli à voir et j'avais affreusement mal alors on a dû demander au docminou quel médicament me donner pour que je ne fasse pas de septicémie. Du coup il nous a préparé un petit mélange et on me faisait une injection tous les jours...puis on me nettoyait la plaie et après une bonne quinzaine de jours...enfin...l'abcès s'était refermé et avait cicatrisé. 

Sauf que, pour couronner le tout, j'avais attrapé un coup de froid dans ce tas de bois alors j'avais aussi un peu les yeux qui coulaient et le nez pris mais avec le bon traitement, ça aussi est rentré dans l'ordre. 

Faut dire qu'au début, entre la douleur de l'abcès et mon état général déplorable, je n'avais pas d'appétit. J'avais donc du mal à prendre des forces et du poids...mais une fois ma plaie cicatrisée, je me suis bien rattrapé! Puis j'ai trouvé le truc avec cette drôle de tétine car c'est pas du tout comme la tétine de ma maman, c'est tout bizarre comme texture et le lait n'a pas non plus le même goût alors faut se forcer un peu au début. Mais franchement après quelques jours on s'habitue et c'est pas mauvais du tout. 

J'avais de la chance car dans ma petite "chambre" (une caisse de transport en fait) j'avais un truc qui me tenait bien chaud, comme maman le faisait avec nous, sauf que c'est un truc qui s'appelle une bouillotte. Et maman numéro 2 m'avait mis également deux petits copains très doux mais pas très remuants, ni causants