Je cherche une famille...

Coucou à vous chers bipèdes,

Mon petit nom à moi est Luciole...ou Lulu pour les intimes. Il m'a fallu une sacrée dose de courage pour venir ici mais il est grand temps que je prenne le taureau par les cornes et que je me présente car j'ai un but ultime dans la vie:

trouver ma famille pour la vie!


"C'est moi, Luciole!"

Je pense que le mieux est de commencer par le commencement. C'était il y a quelque temps déjà, je ne saurais pas vous dire avec certitude quand mais si je me fie à ce qu'ont dit mes humains d'accueil, vous appelez ça le mois de juin.

Quoi qu'il arrive, il ne faisait pas encore vraiment chaud, ni plus trop froid...mais c'est à cette époque que j'ai été très brutalement séparée de ma mère.

Je n'étais encore qu'un tout petit chaton et j'avais clairement encore besoin d'elle, mais à ce jour je ne me souviens toujours pas ce qui s'est réellement passé.

J'attendais ma mère, qui devait venir me chercher...cette attente m'a paru si looonnngue...je me souviens que je ne me sentais pas bien du tout.

Au bout d'un long moment j'ai commencé à l'appeler. Doucement au départ...puis de plus en plus fort!


Ma mère m'avait pourtant toujours appris à rester discrète afin de ne pas attirer l'attention des humains car dans le quartier où nous étions installés, tous les bipèdes n'étaient pas toujours amicaux.

Pourtant, la peur au ventre, je me suis mise à crier de toutes mes forces. J'avais l'espoir de voir ma mère arriver en courant pour venir me récupérer...mais rien!

Je tremblais, j'étais morte de peur et je ne savais pas quoi faire. Devais-je tenter de la retrouver par moi-même?? Ou n'était-ce pas plus prudent de rester sur place et de l'attendre sagement?

Plus le temps passait et plus mon espoir s'estompait...qu'allais-je faire à présent?! Seule et abandonnée dans la rue?


Il commençait à faire plus froid et le soleil se couchait doucement mais sûrement. La pénombre était encore plus effrayante et dans la panique j'ai repris mes appels au secours. Je criais de toutes mes forces...encore et encore...jusqu'à ce qu'une humaine m'interpelle. Le choc!! Je me suis rapidement cachée dans un buisson où je tremblais comme une feuille. Il était arrivé ce que je redoutais le plus: j'étais repérée!


Elle s'est de nouveau approchée de moi et m'a parlé doucement mais dans un langage qui m'était totalement inconnu.

Je n'avais encore jamais côtoyé d'humain d'aussi près et de ce fait je ne connaissais pas leur façon de communiquer.

Je ne pouvais donc pas savoir si son approche était bienveillante ou pas. Dans le doute, j'ai préféré lui feuler dessus pour lui faire comprendre que je n'étais pas d'accord qu'elle s'approche davantage de moi.

Je crois qu'elle non plus ne comprenait pas notre langue car elle a continué à s'approcher...encore et encore...mais je fus bien plus rapide qu'elle et avant qu'elle ne puisse me saisir, je courus dans le buisson d'à côté.

Je ne voulais pas m'éloigner de trop car malgré tout, dans mon for intérieur, j'avais encore un petit espoir que ma mère vienne me secourir...

J'avoue que je ne sais pas combien de temps cela a duré, mais j'étais épuisée de devoir esquiver cette humaine sans arrêt.

Elle ne comprenait donc pas mes messages??! Pourtant je crachais et battais de la queue, mes yeux étaient noirs et je grognais du mieux que je pouvais pour paraître la plus impressionnante possible.


Au bout d'un moment, le soleil était déjà couché, j'ai bien cru qu'elle avait enfin capté ce que j'essayais de lui faire savoir depuis le départ...elle s'est un peu éloignée...pour revenir quelques instants plus tard et cette fois-ci elle n'était pas toute seule, il y avait d'autres bipèdes avec elle!!

A ce stade, ne voyant toujours pas ma mère revenir, j'ai fini par perdre complètement espoir. Je n'avais plus rien à perdre et étais vraiment épuisée. Dès que j'ai baissé ma garde, l'un des bipèdes m'a saisie pour me mettre dans une espèce de boîte.

Avec tout ce stress et comme je ne me sentais pas très bien déjà avant cette course poursuite, j'ai eu comme un petit malaise, il faut dire que je ne me souvenais plus de quand datait mon dernier repas.


Pendant tout le temps où j'étais dans cette boîte, je me suis imaginé des tas de choses et posé des tonnes de questions:

qu'allaient-ils donc faire de moi? Où m'emmenaient-ils? Etaient-ils bienveillants ou avaient-ils prévu de me faire du mal?


Une fois arrivée à destination, les bipèdes m'ont installée dans une caisse plus grande. Pendant tout ce temps ils n'arrêtaient pas de me parler, doucement et même si je n'y comprenais rien, cela a commencé à me rassurer un peu.

Ils ont ensuite pris le temps de me regarder sous toutes les coutures, ont nettoyé mon petit nez qui coulait depuis quelque temps déjà et m'ont présenté de quoi manger et boire.

J'ai hésité un peu au début, mais la faim était plus forte et j'ai fini par me jeter sur la nourriture.

Après m'être restaurée, j'ai pu m'installer bien au chaud dans une couverture...c'est à ce moment-là que j'ai su que ces humains ne me voulaient que du bien!


"Mon premier repas...miam!!"

"Je peux enfin me reposer..."


Après un bon gros dodo j'ai découvert peu à peu mon environnement. Tout était nouveau pour moi...c'était la première fois que je découvrais l'habitat des bipèdes.

Il y avait un tas de bruits...certains très forts et d'autres moins...ça me faisait très peur!

Puis il y avait aussi un toutou qui ne semblait pas me vouloir de mal car il venait me sniffer et repartait juste après.

Il semblait très à l'aise ici, ce qui me confortait sur le fait que ces humains étaient gentils.


"Moi en mode observation..."


Je ne saurais pas vous dire combien de dodos j'ai passé dans cette grande caisse mais peu à peu j'ai repris des forces.

Au bout de quelque temps j'ai de nouveau été transvasée dans cette plus petite caisse et les humains m'ont emmenée dans un nouvel endroit. A présent je peux vous dire qu'il s'agit du docminou, mais à l'époque je ne le savais pas.

J'ai bien sûr eu très peur et j'étais blottie tout au fond de ma petite caisse.

Le docminou m'a sortie pour me tourner et me palper de partout...il a regardé dans mes oreilles, ma bouche et m'a même mis un truc pas sympa dans le derrière!

Après ça, nous sommes repartis et j'ai pu regagner ma plus grande caisse.

Grâce à cette visite, le docminou a pu donner aux humains quelques renseignements me concernant:

que j'étais un petit chaton femelle d'à peine quatre semaines (ça je le savais déjà hein!), que j'avais un très gros coryza (c'est une grosse grippe), que j'avais des vers et des puces (ce sont des squatteurs que beaucoup de minous ont sur eux et qui sont difficiles à déloger!) et que j'étais un peu en retard de croissance car je ne pesais qu'à peine 530 grammes!

Avec du recul je suis très soulagée d'avoir pu voir le doc car c'est grâce à lui et à ses médocs que j'ai pu me refaire une santé de fer!


"Dans ma petite caisse...je crois qu'on peut bien voir que je ne suis pas rassurée!"

Depuis j'y suis retournée encore quelques fois chez le docminou...non seulement pour mon coryza mais aussi pour me faire vacciner et aussi on m'a mis une puce (mais cette fois-ci c'est pas comme celles qui nous embêtent!) sous la peau pour qu'on puisse toujours savoir qui je suis et où je suis. C'est drôlement pratique et si ma maman avait eu ça, ben j'aurais sûrement pu la retrouver!


Au fur et à mesure du temps j'ai grandi, j'ai appris à connaître les humains chez qui j'habite et je peux dire qu'ils sont vraiment super! Ils sont toujours aux petits soins pour moi et ont été très très patients. Au départ ce n'était pas gagné car j'avais toujours très peur de tout...mais ils ont su trouver les mots et surtout m'ont prouvé que je pouvais leur faire entièrement confiance.


"Je commence à me sentir à l'aise...

...je trouve des endroits improbables pour faire des siestes...

...je commence même à jouer...

...je suis de plus en plus en confiance et très curieuse de tout!"

Un jour, des humains sont venus me voir, ils étaient plusieurs...des grands et des petits...et ils sont restés un moment à m'observer et à parler avec mes humains d'accueil.

Je ne savais pas trop ce que cela signifiait et à vrai dire ça m'était égal!

Mais au bout de quelque temps, alors que j'étais de plus en plus à l'aise dans ma famille d'accueil et que je prenais de plus en plus confiance en moi...un grand changement est survenu...


Au début je pensais que j'allais encore chez le doc car les bipèdes m'avaient installée dans ma petite boîte de transport.

Mais que nenni! Je me suis retrouvée dans un endroit complètement inconnu...avec des humains qui me tournaient autour de partout!

Je pensais au départ que c'était juste temporaire et que mes humains d'accueil allaient repartir avec moi mais malheureusement ça n'a pas été le cas.

Je n'ai pas compris pourquoi...je suis restée là, telle une statue et je les ai vus repartir...


Après ça, j'ai regardé autour de moi, cet endroit était totalement nouveau, avec des bruits nouveaux et des humains nouveaux...j'ai eu une grosse crise de panique. J'ai pris mes pattes à mon cou et j'ai couru aussi vite que je pouvais pour me trouver une cachette adéquate.

Sauf que, au lieu de me laisser en paix, les petits humains (ceux qui criaient beaucoup et parlaient fort) n'arrêtaient pas de me courir après et d'essayer de me prendre dans leurs bras.

Impossible pour moi de retrouver mon calme. Puis il y avait aussi ce petit chat, que je ne connaissais pas du tout et qui tentait de venir vers moi alors que moi je ne voulais qu'une seule chose: la paix!

Je ne me souviens pas combien de temps mon calvaire a duré...plus le temps passait, plus mon état de stress augmentait jusqu'à ce que je sois complètement hystérique!

Je ne voulais pas rester ici, il y avait trop de bruits, trop de monde, trop de choses qui me terrorisaient!

Je crois que malgré tout, les humains ont compris que ça ne pouvait pas durer...que cette situation était vouée à l'échec entre nous.


...c'est exactement à ce moment-là que l'un d'eux m'a mis dans une petite caisse et m'a ramenée dans mon ancien chez moi, dans ma famille d'accueil.

Dès que j'ai posé une patte au sol, j'ai senti mon stress s'apaiser. Mes humains m'ont parlé, m'ont rassurée et m'ont chouchoutée pour me calmer un maximum.

Dès que je me suis retrouvée dans cet environnement familier, j'ai enfin pu me reposer.


"Enfin de retour dans ma famille d'accueil!"

"Même toutou était content de me revoir!"

"On n'est pas bien là?!"

"On rigole comme des fous!!"

Depuis, il s'est encore passé un peu de temps et j'ai encore grandi et mûri dans ma tête.

Je suis à présent une belle et gentille petite minette et je sais à présent ce que je souhaite car oui, je suis consciente que la famille chez qui je suis actuellement n'est pas ma famille définitive...elle a la gentillesse de m'accueillir et de m'offrir le gîte et le couvert et bien plus encore...car c'est grâce à eux que j'ai appris tout ce que je sais sur les humains à présent.

Ils ont toujours été là pour me rassurer, pour me donner confiance en moi et pour m'apprendre que les humains peuvent vraiment être des êtres sympas!

Cependant, je suis aussi consciente qu'au fond de moi, il reste encore un peu de cette méfiance avec laquelle je suis née et qui se traduit par de la peur.

Oui, je suis une petite minette peureuse et aussi un peu timide...et oui, il me faut du temps pour m'adapter à mon environnement surtout s'il est nouveau...mais qui se sent tout de suite chez lui lorsqu'il change d'habitation??

Soyons honnête, nous avons tous besoin d'un temps d'adaptation avant de se sentir vraiment à l'aise et chez soi.

Puis j'ai besoin d'être dans un environnement calme, aux côtés d'une personne qui saura me rassurer et me mettre en confiance. J'avoue que je n'aimerais pas aller dans une famille où il y a des petits humains...ils me font trop peur à courir de partout et à faire plein de bruit!

J'aimerais pouvoir vivre en parfaite harmonie avec un humain ou une humaine qui n'aurait d'yeux que pour moi...car oui, je suis aussi un peu "exclusive".


"Ca se voit quand même que j'ai changé!"

"Je suis bien plus à l'aise à présent...

...et tout ça je le dois à ma gentille famille d'accueil!"

Ca serait tellement merveilleux de pouvoir trouver LE foyer parfait! Je rêve de cet endroit calme, paisible et de cet humain ou ces humains (des grands, hein!) qui me rassureraient chaque fois que j'en aurais besoin.


Vous l'aurez compris, je ne veux pas faire la même erreur que la première fois et si je dois quitter ma famille d'accueil, je voudrais m'assurer que ce soit pour vivre dans LA BONNE FAMILLE, celle qui saura m'aimer, me choyer et s'occuper de moi jusqu'à la fin de mes jours.

Ah j'oubliais...je ne suis pas ressortie dehors depuis le jour où on m'a trouvée et j'avoue que pour le moment je ne suis pas tentée de le faire.

Je préfère un petit cocon confortable et chat'leureux avec des humains qui me sont chers et qui m'aimeront très très fort!


"Qui souhaiterait m'offrir une seconde chance?"

De toute façon, si jamais vous avez envie de faire ma connaissance parce que mon histoire vous a touchés et que vous souhaitez accueillir un petit chat comme moi (attention, il faudra montrer patte blanche avant hein!), ben n'hésitez pas à contacter le Nid qui vous dira où je loge et qui vous mettra en contact avec mes humains d'accueil.


Merci de m'avoir lue...et même si je suis très timide, je vous fais des ronrons affectueux!


Votre Luciole dite Lulu


Message du Nid:

Si vous souhaitez faire une demande d'adoption pour notre belle "LULU", n'hésitez pas à remplir le formulaire de pré-adoption ci-dessous et de nous le renvoyer par mail à l'adresse suivante: nidaccueil@yahoo.fr

Nous vous contacterons par téléphone dès que possible!


Questionnaire+de+pré-adoption
.pdf
Download PDF • 172KB


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Association à but non lucratif régie par la loi 1901