Le petit nouveau...

July 4, 2018

Chat'lut à tous. Je suis le petit nouveau...enfin, petit est un grand mot, car je pèse pas loin de sept kilos donc bon ce n'est qu'une expression.

Pour être honnête, je suis de nature plutôt timide mais je voulais quand même me présenter à vous car cela fait déjà plus de deux semaines que je suis arrivé au Nid et que je n'ai pas eu l'occasion de vous dire d'où je viens et ce que j'ai vécu avant d'arriver ici. 

Commençons depuis le début: je ne me souviens plus trop de ma vie de chaton...c'était il y a maintenant plus de sept ans et ma mémoire n'est pas la meilleure qui soit!

Ce dont je me rappelle, c'est que je me suis retrouvé très tôt dans un endroit appelé "refuge". En gros, c'est un lieu où on va quand on n'a plus de famille qui s'occupe de nous ou qu'on nous a abandonnés.

C'est là-bas qu'on m'a baptisé "Nene" et que j'ai reçu mes premiers soins: vaccins, tatouage et coupage de coucougnettes. C'est pas forcément la période la plus marquante de ma vie, je m'y suis accommodé d'être dans cet endroit mais j'avoue que le jour où j'ai été adopté, ça a été un grand soulagement pour moi.

J'avais enfin une maison à moi tout seul et un humain "pôpa" à moi tout seul aussi...que j'adorais plus que tout! Vous vous dites: mais c'est merveilleux!

D'ailleurs tout cela aurait pu se finir ainsi...et ils vécurent heureux et tout et tout...mais la vie en a voulu autrement. 

C'était il y a environ quatre ans, mon pôpa avait pris rendez-vous pour mon vaccin annuel et on était en route pour aller voir le docminou. 

J'étais dans ma caisse de transport, vous savez, le truc en plastique tout riquiqui dans lequel on se sent tout étriqué comme une sardine dans une boîte de conserve (je crois que je suis un peu claustrophobe sur les bords) et j'attendais avec impatience d'arriver enfin à la clinique...lorsque tout à coup, la caisse est tombée par terre, elle s'est ouverte et là, c'était la panique complète: tous ces bruits que je ne connaissais pas, ces engins à quatre roues qui passaient à une vitesse folle tout près de mes oreilles...l'angoisse totale quoi!

Alors j'ai pris mes pattes à mon cou et j'ai couru...couru très vite, sans regarder une seconde derrière moi, comme si la mort en personne était à mes trousses! 

Une fois éloigné de tous ces bruits terrifiants, j'ai commencé à appeler mon Pôpa, mais y avait rien à faire, il n'était plus là! Alors je me suis blotti dans un buisson et j'ai attendu...je ne peux pas vous dire combien de temps j'ai attendu là (vous savez, les chats n'ont pas vraiment la notion du temps), mais cela m'a paru une éternité.

Je vous fais la version courte, parce que cette aventure a duré près de trois ans et demi! J'ai donc vagabondé durant tout ce temps, en pensant que je n'allais jamais revoir mon Pôpa. Le plus difficile, c'était les hivers, parce que c'est pas simple de trouver à manger et des endroits abrités quand il fait froid. Heureusement que j'avais de temps en temps des copains et copines chats pour me tenir compagnie. Certains étaient plus sympas que d'autres...je dois bien avouer que c'était pas tous les jours facile. 

Puis il y a eu ce fameux matin, je me baladais en ville, tranquillement, je cherchais mon petit déjeuner du jour et il y avait cette dame qui passait par là et qui m'a parlé...cela faisait bien longtemps qu'aucun humain ne s'était intéressé à moi...j'étais un peu apeuré...ben oui, plus du tout l'habitude qu'on me parle quoi...mais j'avais si faim et elle semblait si gentille. Du coup je me suis laissé approcher et elle m'a pris doucement pour regarder dans mon oreille. Et là ça m'est revenu d'un coup! Mais bien sûr!! Y avait ce fameux tatouage qu'on m'avait fait à l'époque.

Pôpa m'avait expliqué que c'était exprès pour qu'on sache que j'ai une maison et quelqu'un qui prend soin de moi et que si je devais me perdre, c'est grâce à ça qu'on retrouverait où j'habite. 

Mais il s'était passé tant de temps?! Est-ce que les humains allaient retrouver mon Pôpa? Et est-ce qu'il allait se souvenir de moi?! Quelle angoisse!!

On m'a emmené chez un docminou que je ne connaissais pas. Il a lu mon tatouage et a pris un truc, qu'on appelle téléphone, pour parler à I-CAD.

Monsieur I-CAD, c'est quelqu'un qui sait exactement à qui appartient chaque animal tatoué...franchement, il est trop fort, il a de la mémoire au moins, lui!! 

Apparemment ça n'a pas été si simple car Pôpa avait déménagé entre temps, mais ils ont fini par le retrouver...

Je vous laisse imaginer ma joie lorsqu'on s'est enfin retrouvés!! Je ne pensais jamais le revoir...et lui apparemment non plus...car pendant tout ce temps, Pôpa avait refait sa vie, il avait déménagé et avait adopté deux autres minous...Loulou et Câline, qui viennent tous les deux du Nid. Je le comprends, il ne pensait pas me retrouver après toutes ces années.

Au début, j'étais super content de retrouver un chez moi, de la nourriture à volonté et des copains...mais au bout de quelques mois j'ai commencé à me sentir un peu bizarre.

Tous les jours je me levais et j'étais tout triste, je n'avais plus envie de rien. Dans ce nouvel appartement, j'avais cette sensation d'être enfermé dans une caisse de transport. Pourtant, Loulou et Câline étaient vraiment très gentils avec moi et Pôpa aussi, mais je n'arrivais pas à trouver mes marques.

J'avais l'impression qu'il me manquait quelque chose d'essentiel pour être heureux...cette liberté que j'avais connue dehors! C'est exactement ça qu'il me fallait!

Pour faire comprendre ça à Pôpa il a fallu que j'use et que j'abuse d'un tas de stratagèmes: faire pipi et popo en dehors de la litière, gratter tout partout et surtout, faire une tonne de vocalises devant la porte...et ce tous les jours bien entendu! 

Il a fini par comprendre mon Pôpa et ça l'a rendu vachement triste, c'est pas ce que je voulais, mais je savais au plus profond de moi que je ne pourrais plus jamais être heureux dans un endroit comme celui-ci. 

Comme il m'aime plus que tout et qu'il veut mon bonheur, Pôpa a appelé le Nid et a expliqué mon souci. Heureusement ils ont accepté de m'accueillir chez eux...et donc me voilà! 

La première semaine a été un peu compliquée, j'avais un peu peur de tout et de tout le monde. Pourtant j'étais avec deux copains super sympas: Léon et Fluffy. Mais j'avais mal au coeur d'avoir quitté mon Pôpa que j'aime et que je venais de retrouver. 

Mais je ne vais pas me plaindre car tous les humains qui sont ici sont super gentils avec moi et ils m'ont mis en confiance rapidement. Sur la petite terrasse de mon chalet j'ai pu découvrir mon nouvel environnement, les copains (et y en a un sacré paquet!) et j'avais hâte de pouvoir sortir! 

Puis le jour J est arrivé: samedi dernier on m'a laissé sortir pour la première fois. C'était génial! 

Je suis allé m'allonger dans l'herbe, sous les arbres non loin du chalet et j'ai profité de ce moment particulier...si unique...et j'étais enfin bien...enfin heureux! 

C'est une nouvelle vie qui commence pour moi. D'ailleurs on dit que les chats ont sept vies en tout...ben j'en ai déjà cramé au moins trois ou quatre avec tout ce que j'ai vécu. J'espère pouvoir profiter de celle-ci un bon moment...mais qui sait? Peut-être que d'autres aventures m'attendent encore?

Bon, je vous félicite, si vous avez lu ces dernières lignes, vous avez été très courageux car c'est un vrai roman que j'ai écrit là!

Cela m'a fait très plaisir de vous raconter mon histoire et peut-être que nous aurons l'occasion de nous voir au Nid, cela serait super! 

A très bientôt, léchouilles! 

Néné 

 

Ps: Je crois qu'on souhaite me rebaptiser car je ne réponds pas vraiment à mon nom...donc si vous avez une petite proposition, n'hésitez pas! Moi j'aime bien Achille personnellement...et vous? 

 

Pps: J'ai appris par des copains au Nid qu'on pouvait être parrainé, alors si vous me trouvez sympa et que vous avez un coup de cœur, pensez à moi!  

 

                                                    C'est moi sur ma terrasse de chalet! 

                                                         J'aime beaucoup les câlins! 

                                                                 Enfin la liberté!! 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Faut pas pousser mémé...

October 31, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents