Appelez-moi "survivor"...

July 15, 2018

Bonchoir à vous tous. Eh oui, c'est encore moi, Patapouf!

J'avais fait passer le message sur Facebook comme quoi j'étais encore obligé d'aller chez le docminou en urgence cette semaine. Faut savoir qu'avec mes soucis d'insuffisance rénale et cette chaleur insupportable...ben j'ai fini par sécher comme un pruneau au soleil quoi! J'avais beau m'hydrater tout comme il faut (on dit bien de boire au moins deux litres par jour, ça vaut aussi pour votre santé), je sentais bien que mes reins avaient du mal. Du coup, avant que cela ne se dégrade de trop, j'ai pris rendez-vous chez mon doc. Je savais bien que j'allais y rester quelques jours, alors j'ai fait ma petite valise et j'ai pas oublié de prendre mon médicament avec moi. J'ai réservé une chambre simple et hop! Me voilà parti pour un tour à la clinique. 

J'étais pas vraiment stressé, je commence à avoir l'habitude et tout le monde est tellement sympa là-bas. 

A mon arrivée, le docminou m'a fait "l'habituelle" prise de sang et comme on pouvait s'y attendre, mon taux d'urée avait explosé! La machine n'arrivait même pas à afficher le résultat...c'est pour vous dire! Mon pli de peau montrait bien des signes de déshydratation alors du coup on m'a de suite "branché" à la perfusion (je commence à bien m'y connaître en terminologie médicale!). 

Mes humains se sont fait beaucoup de soucis pour moi car vu mes antécédents et mes soucis de santé (insuffisance rénale, coryza chronique, FIV), ils avaient peur que je ne revienne pas...mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que je suis un vrai "survivor" (survivant en anglais) et comme dans la chanson des Destiny's Child (z'avez vu ma culture musicale!!)...je reprends les paroles du refrain:

"I'm a survivor" (je suis un survivant)

"I'm not gonna give up" (je ne vais pas abandonner)

"I'm not gon' stop" (je ne vais pas m'arrêter)

"I'm gonna make it" (je vais le faire)

"I will survive!" (Je vais survivre!)

Voilà, tout est dit! Tant que je le pourrai, je continuerai à me battre pour vivre, c'est chose certaine. 

Tant que mon corps, aussi maigre et fragile soit-il, le pourra, je vivrai! 

Parce qu'on a qu'une vie et que depuis que je suis au Nid ben je peux enfin en profiter. 

Après quatre jours de perfusion, j'allais déjà nettement mieux et mes taux d'urée et de créatinine avaient bien baissé. Du coup le doc était d'accord pour que je rentre à la maison..youpi! 

Je ne suis pas rentré seul, on était trois dans le taxi:

Y avait Titi, qui était venu consulter pour une boiterie à la patte arrière. Au final, il a dû se faire mordre un coup ou se prendre une épine dans la cuisse et ça a fait gonfler son ganglion. Alors il a eu deux injections et doit prendre des gouttes pendant quelques jours...mais ça va déjà mieux, il fait de nouveau le fou dans le champ de maïs en face.

Et puis Barry, mon copain de toujours, avait également pris rendez-vous pour son rappel de vaccin annuel et comme il a fêté ses 8 ans cette année, il en a profité pour faire un bilan rénal...on est jamais assez prudent! Il a de la chance, tout va bien pour lui et ses reins. 

 

                                                                 Coucou! C'est moi!!

 

                                               C'est Titi, il était pas content d'être en taxi!