A bon entendeur, salut!

December 6, 2018

Chat'lutations à vous! Je m'appelle Bianca et peut-être que vous m'avez déjà croisée lors d'une visite au Nid? Si oui, vous devez savoir que ce n'est pas vraiment mon genre de me faire remarquer...je suis plutôt de nature timide et discrète.

Mais cette fois-ci j'ai pris mon courage à deux pattes et je me suis dit que mon récit pourrait peut-être être utile à un autre minou comme moi.

 

Pour comprendre pourquoi je suis telle que je suis, il faut remonter à mon enfance, lorsque je n'étais encore qu'un petit chaton...il y a quelques printemps de ça!

Je suis née dans la rue, ma maman aussi n'avait pas de maison fixe. Elle a fait ce qu'elle a pu pour protéger au mieux notre fratrie. Nous errions dans un quartier plutôt dangereux pour nous, les chats...il n'était d'ailleurs pas rare que l'un de nous soit maltraité, brûlé, tapé, voire même attaqué par l'un de ces chiens féroces qui traînaient dans les rues. Personne ne pouvait dormir sur ses deux oreilles, ça je peux vous le garantir...le danger était partout!

J'ai grandi ainsi, me méfiant de tout et de tous, surtout des humains. Certains jours, lorsqu'il faisait vraiment très froid ou qu'il pleuvait, il nous arrivait de nous mettre à l'abri dans les caves de certains immeubles. Des endroits sombres et très glauques. Là-bas, surtout le soir, les humains étaient encore plus cruels avec nous...et je ne préfère pas vous dire ce que certains de mes copains ont subi sans que personne ne s'en aperçoive.

Nul ne se préoccupait de nous...jusqu'au jour où on nous a attrapés dans des drôles de cages. J'ai eu une trouille terrible...j'ai bien cru que ma dernière heure était arrivée! 

Moi qui avais réussi à survivre toutes ces années...j'étais piégée! Une visite chez le docminou plus tard, je me retrouvai dans un endroit qui allait devenir "mon foyer", mon tout premier chez moi! J'étais au Nid!!

J'ai appris par la suite que les caves dans lesquelles nous avions pour habitude de nous réfugier devaient être condamnées et c'est pour cette raison que nous avions été récupérés...pour ne pas finir emmurés là-dessous! 

 

Cela fait déjà un bon moment que je suis ici à présent...je ne sais pas exactement combien de printemps se sont passés, je n'ai pas trop la notion du temps.

Ici je me sens en sécurité: j'ai des amis, un endroit douillet et au chaud pour dormir, de la nourriture à volonté et plein d'espace pour jouer...et malgré tout ce bonheur, je n'arrive pas à surmonter ma peur des humains...pourtant, ceux que je croise au Nid sont très pacifiques, mais c'est plus fort que moi, c'est ancré dans ma peau, cet instinct de protection et de survie qui ne me quitte pas. 

Je vis donc ma petite vie tranquille, entourée de tous mes copains et copines (trop sympas) et je garde mes distances avec les humains du coin. 

 

Vous vous demandez sûrement: ben pourquoi est-ce que tu prends la peine de venir parler de ta vie, si tout va bien?!  Justement! Tout allait bien jusqu'à la semaine dernière...

C'était un jour comme un autre, l'automne apportait son lot de pluie et de vent et j'avais juste envie de me mettre au chaud dans l'une de nos petites maisons en bois...fort agréables, soit dit au passage! J'étais donc là, tranquillement installée dans ma corbeille préférée lorsque l'un des humains a osé fermer la porte par laquelle on entre et on sort...non mais c'est quoi ce bordel??! 

De nouveau j'étais prise au piège, quelle galère! 

Je suis restée là à me ronger les griffes...ben oui, j'étais morte de peur!

Deux dodos plus tard on est venu me mettre dans une espèce de petite boîte en plastique, un drôle de truc sombre et pas très rassurant. Je peux vous dire que je ne me suis pas laissée faire! Un coup de patte par-ci et par-là, toutes griffes dehors et le grognement qui va bien avec...sinon on ne vous prend pas au sérieux. 

Bon, cela n'a malheureusement servi à rien car ils ont quand même fini par me "bourrer" dans la boîte et m'installer dans l'un de leurs engins en métal qui fait beaucoup de bruit et avance très vite, appelé aussi une "voiture". 

 

Mon pauvre petit cœur battait très fort, j'étais dans un état!!

Certains de mes copains m'avaient parlé d'un endroit, avec des odeurs bizarres où on prend soin de nous...mais dans le sens médical. C'est là que je me suis retrouvée...chez le célèbre docminou! 

Quelqu'un s'était permis de réserver une chambre pour moi et le tout sans mon accord!! Quel culot! 

Enfin bon, j'y étais et ils n'avaient pas l'intention de me laisser partir avec mes petites affaires sous la patte. J'ai donc passé un dodo (sans pouvoir fermer l’œil de la nuit, je précise) chez le doc et le lendemain matin, le doc est venu me piquer les fesses...après j'ai eu un gros trou noir...je me suis réveillée, installée dans ma caisse avec une drôle de sensation à l'oreille gauche. Déjà qu'elle me faisait mal depuis quelque temps, à présent j'avais l'impression qu'il m'en manquait carrément un morceau!

Et c'était d'ailleurs bien le cas! 

Sur le coup j'étais un peu choquée: non mais c'est quoi ces manières de retirer un bout d'oreille à un pauvre chat sans défense?! J'étais tombée sur un fétichiste ou quoi?? 

 

Je vous rassure, j'ai appris seulement par la suite que finalement le doc avait fait ça pour mon bien. D'ailleurs je tiens à le remercier très chat'leureusement...et m'excuser de l'avoir pris pour un psychopathe. 

Il faut savoir que je suis née avec un pelage d'une blancheur extrême, mon surnom au Nid est "Blanche-Neige", c'est pour vous dire! 

J'ai certes quelques taches sur la tête et la queue...mais pas au bon endroit. Mes deux oreilles, elles, sont blanches de chez blanches et c'est bien ça le problème. La peau sur les pavillons auriculaires est très fine, comme celle que nous avons sur le nez. Lorsque le soleil tape fort et que nous ne pensons pas forcément à nous mettre à l'ombre, nous finissons avec des sacrés coups de soleil! A force notre peau s'abîme et si on n'a pas de chance, comme moi, on finit avec ce que l'on appelle dans le jargon du doc un "carcinome épidermoïde cutané"...ou tout simplement un cancer de la peau. Du coup ça devient douloureux, la peau fait d'abord des croûtes qui finissent par faire des petites tumeurs qui, elles, se nécrosent avec le temps. Je peux vous dire que ça fait bobo! Si vous êtes dans ce cas, il faut le dire rapidement à votre humain afin qu'il vous conduise chez le docminou le plus proche car comme souvent avec les cancers, cela peut se généraliser et après c'est foutu pour vous! 

                                 

                               Ça donne un style je trouve...au moins je suis unique! 

                       Je vous rassure, le gris c'est du spray qu'on m'a mis pour cicatriser!

 

Moi je n'ai perdu qu'un petit morceau d'oreille, ouf! Pour bien faire, il faudrait que je me mette de la crème solaire sur la tête, mais franchement, je n'ai pas envie que l'un de ces humains me touche...alors c'est niet, non, never, jamais de la vie!

Je préfère me mettre à l'ombre à l'avenir...et garder mes distances. 

Cependant, je tiens quand même à remercier le doc qui a eu la bonne idée (même si c'était contre mon gré) de m'opérer et qui m'a sûrement sauvé la vie en le faisant!

Puis aussi, je tire mon chapeau aux humains qui ont eu le cran de m'affronter, de me piéger et de me transporter alors que je me comportais comme un lion en cage...je ne savais pas encore que c'était pour mon bien...désolée! 

 

A présent j'ai repris mes bonnes vieilles habitudes, mon oreille et demie vont très bien, je n'ai plus du tout mal. Je garde quand même mes distances avec les deux pattes...on ne sait jamais, au cas où il leur viendrait à l'esprit de m'amener encore je ne sais où! 

Et puis j'ai pris quelques jours de congés maladie, le temps que mon taux de stress revienne à la normale. 

 

Tout ça pour dire que si vous avez...oui, oui, je parle à vous, les humains! Si vous avez un compagnon à quatre pattes à pelage blanc, soyez prudents et surveillez ses oreilles et son nez. Si des croûtes apparaissent, n'hésitez pas à consulter un docminou, cela pourrait être grave. Et si vous le pouvez et que votre chat sort dehors (même sur un balcon ou une terrasse), n'hésitez pas à lui appliquer une petite noisette de crème solaire (indice élevé et de préférence minérale au cas où votre minou est un lécheur compulsif) sur son nez et ses deux pointes d'oreilles..cela le protégera! 

 

Bon, je crois avoir fait le tour du sujet, je vous remercie pour votre écoute et vous dis peut-être à bientôt, si vous venez au Nid...mais de loin! Ne m'en tenez pas rigueur. 

 

Léchouilles affectueuses,

Bianca

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Faut pas pousser mémé...

October 31, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents