Ce n'est pas un poisson d'avril...

April 1, 2019

Bêêên le bonjour à vous! 

Si vous saviez comme j'avais hâte hâte hâte de venir vous annoncer une grande nouvelle qui a complètement changé ma vie de bélier...mais avant toute chose, que suis-je impoli, j'ai complètement oublié de me présenter: je suis Jeb, le bélier du Nid...et vous savez quoi?!

Ben il y a une semaine tout pile, je suis devenu papa!! 

Oui, oui, vous avez bien lu et je vous rassure tout de suite, ce n'est en rien un poisson d'avril...j'vois bien que vous doutez déjà de la véracité de mes propos. 

 

                                                         C'est moi! L'heureux papa!! 

Vous vous dites sûrement: mais comment est-ce possible?? Et qui est la maman? Et comment va le petit? 

 

Alors, une chose après l'autre...

C'était il y a huit jours exactement, tôt le matin, ma belle Nuage s'était plainte d'avoir un peu mal au ventre. Je vous avoue que je me suis douté de rien du tout. 

Elle est partie s'isoler un peu, vers le bas de la propriété et moi, avec Bobinette et Homère, on a tranquillement continué à discuter entre deux bouchées d'herbes fraîches, légèrement humidifiées par la rosée du matin...un vrai régal, vous devriez goûter! 

Comme à ses habitudes, notre protectrice est venue nous apporter nos granulés ainsi qu'une bonne portion de bon foin délicieux lorsqu'elle s'est soudainement rendu compte que Nuage n'était pas avec nous. 

On a bien tenté de lui expliquer qu'elle était en contrebas mais apparemment l'humaine ne comprend absolument pas le mouton...dommage, cela nous faciliterait drôlement la vie! 

Elle a donc commencé à appeler ma douce Nuage et à la chercher partout. 

C'est vrai que cela faisait déjà un bon moment qu'elle était partie...alors je me suis mis également à paniquer un peu! Peut-être lui était-il arrivé malheur?  

 

Puis, arrivant du bas, j'ai vu la belle silhouette de ma dulcinée remontant tranquillement pour nous rejoindre. 

J'étais soulagé...pfffiou! 

Mais c'est exactement à cet instant même que j'ai aperçu, pour la première fois, ce petit être qui la suivait, un peu maladroitement certes, mais dans un tempo très régulier...un petit agneau! 

Sur le coup, j'ai bien cru que j'allais tomber les quatre fers en l'air dans mon foin et que mon cœur allait s'arrêter de battre tellement j'étais sous le choc! 

D'ailleurs, je crois bien que notre protectrice était dans le même état que moi...que nous tous!

Sauf Bobinette, qui n'avait pas l'air si surprise...m'auraient-elles toutes les deux caché ce secret? 

J'ai bien entendu été voir Nuage tout de suite afin de m'assurer qu'elle se portait bien ainsi que son petit. 

Elle semblait un peu fatiguée mais heureuse de me présenter le dernier-né du Nid! 

 

Si vous saviez comme il est beau ce petit bout! J'ai fondu tel un marshmallow au-dessus d'un feu de camp lorsque je me suis approché de lui...c'était indescriptible. 

Il était tel que je m'étais toujours imaginé mon premier petit...d'un blanc pur avec quelques taches par-ci par-là. Une petite truffe rose bonbon et des jambes bien fortes et hautes! 

Avec Nuage nous n'avons pas tergiversé longtemps pour ce qui est du nom: ce sera Popeye. 

Il était à peu près haut comme trois pommes et il pesait aussi lourd qu'un chat! 

L'humaine l'a bien sûr regardé sous toutes les coutures, histoire de vérifier s'il allait bien et elle a également ausculté Nuage pour voir si la mise bas s'était bien passée. 

Mère et fils se portaient à ravir et nous avons pu aller voir ce petit Popeye de plus près avec Bobinette afin de lui souhaiter la bienvenue parmi nous!

 

Bon, je vous rassure, je ne suis pas un bélier né de la dernière pluie et je ne suis donc pas dupe.

Je sais très bien que ce petit Popeye n'est pas mon agneau biologique...ben oui, une brebis ça a besoin d'environ 149 dodos (cinq mois en durée humaine) pour faire un petit donc je ne peux en aucun cas être le père...mais pour moi cela n'a aucune importance, c'est un vrai miracle et je l'aime depuis que j'ai posé mes yeux sur lui. 

Vous l'aurez compris, je suis prêt à reconnaître Popeye comme mon agneau biologique et à être là pour lui, comme un bélier se doit de l'être pour son troupeau, sa famille. 

J'ai promis à Bobinette et Nuage, lorsqu'elles sont arrivées ici, que je veillerais sur elles et c'est bien ce que je compte faire et aussi longtemps que je serai en vie! 

Ce petit, il sera choyé et aimé comme si c'était le mien! 

 

Nuage et moi ne voulions pas nous précipiter et vous l'annoncer trop tôt car les huit premiers jours de vie d'un petit agneau sont cruciaux et délicats. 

Elles sont fragiles ces boules de laine...il faut en permanence le garder au chaud et surtout s'assurer qu'il boit bien le lait de sa mère afin de prendre des forces et grossir. 

Je crois pouvoir vous dire que je n'ai pas fermé les yeux les premiers jours tellement j'étais une boule d'angoisse...mais intérieurement bien sûr, je ne voulais pas que Nuage me voie dans cet état! 

 

Les humains ont aménagé notre maison pour faire en sorte que la belle et son petit soient bien à l'abri et protégés d'éventuels prédateurs, comme les renards...

Ce qui est chouette, c'est qu'ils sont séparés de nous par une baie vitrée, alors comme ça on peut les voir à tout moment et discuter. Nuage se sent du coup moins seule et isolée. 

Nous sommes tous aux petits soins pour eux et je peux vous dire que depuis le jour de sa naissance, Popeye a déjà bien grandi et grossi. Une vraie force de la nature ce petit père! 

Je suis siiii fier de lui! 

 

Cela reste entre nous, mais depuis ce jour et de temps en temps, je vais discrètement sentir le derrière de Bobinette pour voir s'il n'y a pas quelque chose qui se trame également de son côté. 

Cela dit, si c'est le cas, je serai alors doublement heureux! 

 

J'étais déjà tellement comblé d'accueillir ces deux adorables brebis: les amours de ma vie, les prunelles de mes yeux...que je ne peux être que fier de pouvoir accueillir leur progéniture. 

C'est un vrai honneur pour moi, qui pensais ne jamais savoir ce que c'est d'être père!

 

A Chaque nouveau jour qui se lève, chaque heure et chaque minute qui passe, je vois ce petit être évoluer, devenir un beau et magnifique agneau et la seule chose qui vient à moi est que ma vie est enfin comblée de bonheur...par la présence des deux amours de ma vie et celle du petit Popeye, mon fils, ma fierté! 

 

J'attends avec impatience de pouvoir lui apprendre les choses de la vie et faire de lui mon successeur, afin qu'il puisse reprendre le flambeau le jour où je ne serai plus là. 

 

Je vous tiendrai bien entendu informés de tout ça au fur et à mesure et qui sait? Peut-être que d'ici quelques semaines j'aurai la joie de vous annoncer une deuxième naissance? On ne sait pas de quoi la vie est faite et vous voyez, parfois elle est faite de moments inoubliables et joyeux!

Il faut donc en profiter!!

 

Alors?! Je sens bien que certains lecteurs sont encore un peu dubitatifs quant au fait qu'il s'agisse peut-être malgré tout d'un poisson d'avril et que j'ai imaginé tout ce scénario...alors voilà la preuve en image! Admirez la merveille!! 

 

                                                Petit Popeye le jour de sa naissance....

 

                                         N'est-il pas magnifique mon petit ange?! 

                                  ...allez, encore une petite pour le plaisir des yeux...

                                    ...Je ne me lasse pas de le voir...il est parfait!

 

Alors?! Vous aussi vous êtes gaga de mon petit Popeye après avoir vu sa petite bouille d'amour? 

Sa maman en prend tellement bien soin, elle est exemplaire...une vraie maman poule mais en version brebis bien sûr! 

 

Ahhh, en parlant de Nuage, j'entends qu'elle bêle, je vous laisse, mes obligations paternelles m'appellent...on se tient au courant pour la suite! 

 

A bêêêntôt!

Jeb, jeune papa et très fier de l'être! 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Faut pas pousser mémé...

October 31, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents