On n'a pas que des bonnes nouvelles...

April 26, 2020

Chatons dans tous les coins

 

Chatons, chatons dans tous les coins,

Chatons mâchonnant mes lorgnons,

Chatons griffant mes pantalons,

Chatons partout sous les coussins,

Un chaton derrière, un chaton devant...

Comment seront-ils donc, quand ils seront grands?

 

Chatons qui bataillent en tout lieu,

Chatons qui roulent le long des escaliers,

Un chaton sur ma tête,

Un chaton sur la galette,

Un chaton dans mon soulier...

Je ne peux pas le croire: ils ne sont que deux! (Peanut et Pépito)

 

William Wordsworth, Irregular Verses Addressed to a child, 1832

 

Bonjour à tous,

 

Nous espérons que vous allez bien ainsi que vos petits compagnons. 

Au Nid, il y a quelques jours, la nature nous a encore prouvé qu'elle pouvait parfois être cruelle et très injuste...

Elle a rappelé à elle l'un de nos petits pensionnaires: le jeune Peanut.

Ce très jeune chat, plein de vie, d'à peine un an était arrivé avec son frère Pépito l'année dernière. 

Venant d'un quartier "sensible", ces deux adorables chatons n'avaient pas pu être socialisés...trop traumatisés par l'Homme. Après quelques semaines à essayer de les mettre en confiance dans l'un de nos chalets, nous avons préféré leur redonner leur liberté et rejoindre nos autres chats sur le terrain de l'association. 

Peanut et Pépito s'étaient très bien adaptés à ce nouvel environnement et profitaient pleinement de cette vie à la campagne. Ces deux frères, très liés, ne se quittaient jamais! Toujours à faire les quatre cents coups ensemble...c'était vraiment touchant à voir. 

 

Puis, il y a quelques jours, sans crier gare...le beau Peanut nous a quittés. 

La présidente l'a retrouvé décédé dans l'un de nos chalets. Aucune blessure n'a pu être trouvée...aucune explication concrète à cette mort si soudaine et inattendue. 

Une malformation congénitale? Une maladie sous-jacente? Impossible pour nous de connaître le pourquoi du comment. 

Une situation à la fois très triste et inquiétante pour nous...

Son frère est sous étroite surveillance, aussi bien côté santé que d'un point de vue psychologique.

Les deux frères étant très fusionnels, nous redoutons qu'il ne déprime après la disparition de Peanut. 

 

Difficile pour nous de se faire une raison dans de telles circonstances. De ne pas savoir pourquoi est encore pire que tout! 

Savoir qu'il ne pourra jamais profiter d'une belle et longue vie nous laisse un sentiment amer d'échec car c'est tout ce que nous souhaitons pour nos petits pensionnaires lorsque nous les accueillons chez nous. 

De les perdre est déjà très difficile...mais lorsqu'ils sont si jeunes...c'est encore bien pire.